Agressions à Cologne : réaction de la Slovaquie

Actualités

Agressions à Cologne : réaction de la Slovaquie

08. 01. 2016 15:30

Réagissant aux événements de Cologne, Robert Fico a déclaré refuser que les femmes soient harcelées par qui que ce soit dans les lieux publics en Slovaquie.

Pour empêcher cela, le gouvernement doit opérer deux changements fondamentaux dans sa politique selon le Premier ministre : l'aide financière consacrée à la crise migratoire doit prioritairement se concentrer sur la protection des frontières Schengen. Et Robert Fico de déclarer : « Nous donnons de l'argent, mais nous ne voulons pas qu'il finance l'aide alimentaire mais les structures de sécurité qui protègent les frontières extérieures de Schengen. » Le deuxième changement est que le gouvernement refusera non seulement les quotas obligatoires mais aussi ne prendra volontairement aucune décision qui pourrait mener à la formation d'une communauté musulmane dense en Slovaquie. Les propos du Premier ministre ont fait réagir la Fondation islamique en Slovaquie. Elle s'alarme des événements survenus en Allemagne, mais refuse de lier le terrorisme et les agressions sexuelles à l'islam ou la communauté musulmane en Slovaquie.

tasr


Jacques Hoflack, Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??

Ahora estamos emitiendo / Práve vysielame