Retour de l’hiver : fruits en danger

Gros plan

Retour de l’hiver : fruits en danger

21. 04. 2017 13:16

Depuis quelques jours, les producteurs de fruits ne dorment plus. Le retour du gel met en péril leur récolte. Le ministère de l'agriculture les appelle à tout faire pour protéger leurs vergers.

Le ministère de l'agriculture et du développement rural met en garde les cultivateurs de fruits et légumes contre les gelées d'avril qui pourraient avoir des conséquences désastreuses sur les récoltes. C'est pourquoi le ministère appelle les fruitiers et jardiniers à utiliser préventivement des bougies de paraffine, toiles non tissées ou tout autre moyen pour se protéger du gel.

La ministre de l'agriculture Gabriela Matečná souligne que les changements climatiques conséquents influent sur le travail des cultivateurs. Elle rappelle que l'année passée ils avaient dû se battre contre un gel comme on n'en avait plus connu depuis 65 ans. Et ce mois d'avril voit une nouvelle offensive de l'hiver. Il est donc important d'y être préparé. D'où cet appel de son ministère lancé aux cultivateurs de fruits, aux viticulteurs et jardiniers à protéger leur terre le plus rapidement possible pour minimiser les dommages. Et la ministre d'ajouter :

« Il faut suivre de près les prévisions météorologiques. Il faut conserver la qualité des fruits et légumes locaux. Je crois que les cultivateurs y arriveront dans la mesure du possible. »

L'année 2016 fut catastrophique pour les fruits. Les cultivateurs ont subi des gelées tardives comme la Slovaquie n'en avait plus vécu depuis un demi-siècle. Elles ont affecté fortement les 158 cultivateurs et 2800 hectares de vergers. Le gel a frappé pommes, poires, pêches, abricots, prunes, cerises et fraises. La récolte avait chuté de plus de la moitié pour les sortes de fruits les plus couramment cultivés. La chambre slovaque d'agriculture et d'alimentation rappelle que cette année-là les producteurs avaient perdu 17 millions d'euros, sans compter les dommages indirects comme les frais élevés supplémentaires pour protéger les champs.

tasr

Jacques Hoflack Foto: SITA

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??