Repenser le tourisme en Europe centrale

Gros plan

Repenser le tourisme en Europe centrale

12. 05. 2017 13:43

L'appellation UNESCO est prestigieuse, en pratique elle ne séduit pas directement les touristes. C'est le constat qu'a fait le maire de Bardejov. Le centre historique de cette ville de Slovaquie orientale est classé sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Et pourtant, les touristes manquent à l'appel.

Utiliser le potentiel de la marque UNESCO pour favoriser les régions les moins développées et l'emploi dans le secteur du tourisme et de la protection de l'environnement. Ce fut le thème de la conférence internationale qui s'est déroulée à Bardejov la semaine passée. Un événement organisé sous le patronage de l'UNESCO et du ministère de l'environnement de la République slovaque, en coopération avec de nombreux partenaires. Le secrétaire d'Etat à l'environnement

Norbert Kurilla espérait ainsi que la conférence aide à prendre conscience de la bonne organisation touristique des localités, de favoriser de nouvelles approches et autres partenariats. Il a rappelé que la Slovaquie contribuait à l'Année internationale du tourisme durable pour le développement lancée par l'ONU.

Troisième secteur le plus important de l'économie

Le vice-président de la banque européenne d'investissement Vazil Hudák a rappelé que le tourisme constituait le troisième secteur le plus fort de l'économie européenne. Peter Ďurček, le secrétaire d'Etat du ministère des transports et des travaux publics, qui chapeaute le secteur du tourisme en Slovaquie, a constaté que le pays était bien loin de la moyenne européenne si l'on prend en compte le poids du tourisme dans le PIB. C'est pourquoi le ministère entend travailler avec la Commission européenne pour favoriser son développement au sein de la région d'Europe centrale. Le ministre plénipotentaire pour les régions les moins développées Anton Marcinčin a constaté que les localités qui possèdent le plus fort potentiel touristique font justement partie des régions les plus défavorisées. Et de citer par exemple Bardejov, en Slovaquie orientale, classées à l'UNESCO.

Le tourisme comme priorité budgétaire européenne

Le secrétaire d'Etat polonais au sport et au tourisme a lancé un appel à ses collègues des régions environnantes pourqu'ils s'unissent afin de présenter le tourisme comme une priorité stratégique lors des prochaines négociations du budget européen. Et de regretter qu'il n'existait pas en la matière de politique européenne commune. Ces régions sont unies par les Carpates, il conviendrait donc de mettre en place une stratégie macroéconomique pour les Carpates, comme il en existe pour le Danube ou les Alpes. Le représentant ukrainien du tourisme a évoqué la stratégie gouvernementale mise en place pour le secteur. Peter Szabó de l'association de protection des forêts Vlk (Loup, N.D.T) a attiré l'attention sur le manque de protection que la Slovaquie garantit aux forêts primaires de hêtres des Carpates, reprises sur la liste de l'UNESCO. Robert Kurilla a répondu que son ministère jugeait la situation de ces forêts particulièrement sensibles.

Ce colloque s'est déroulé dans la ville de Bardejov, en Slovaquie de l'Est, en mai 2017.

Euractiv.sk

Jacques Hoflack Foto: TASR

Živé vysielanie
??:??