La Slovaquie, deviendra-t-elle partie intégrante de la Route de la soie chinoise?

Gros plan

La Slovaquie, deviendra-t-elle partie intégrante  de la Route de la soie chinoise?

17. 05. 2017 15:49

Des investissements ambitieux comportent les projets s'inscrivant dans les secteurs du commerce et des transports, intégrant une liaison terrestre et maritime entre l'Asie, l'Europe et l'Afrique, construits sur lemodèle de l'ancienne Route de la Soie. Tels sont les thèmes qui ont animé la rencontre des représentants de plus de 100 pays à Pékin. La Slovaquie y était représentée par le ministre de l'économie Peter Žiga. Cet important sommet placé sous le slogan ''One Belt - One Road'' a été ouvert par le Président chinois Xi Jinping. Dans son allocution ce dernier a mentionné que déjà ont été engagés des investissements à une hauteur supèrieure à 124 milliards de dollars américains. Entre dans ce projet la modernisation et reconstruction des infrastructures de transport, des chemins de fer ainsi que des ports ouvrant sur la mer. Cette Route de la soie devrait servir de trait d'union entre l'est et l'ouest et pourrait même faire obstacle à la naissance de conflits régionaux. Ce projet a été soutenu à Pékin par plusieurs hauts représentants d'Etat importants, parmi lesquels le Président de la Fédération russe Vladimir Poutine, et le secrétaire général de l'ONU, António Guterres. Ont aussi participé aux débats le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, le Président tchèque Milos Zeman ainsi que le président hongrois Viktor Orban.

« Depuis longtemps la Slovaquie s'intéresse à ce grand projet d'investissements. Il s'agit pour elle d'une occasion unique et historique d'expansion potentielle et ce projet est considéré comme celui du siècle. Tout témoigne du fait que tant le côté chinois que d'autres importants acteurs telle la Russie ont un intérêt majeur de voir mise en oeuvre cette nouvelle Route de la Soie. Bien que dans les détails et la concernant tout ne soit pas encore défini et connu, il est plus qu'opportun de se poser d'ores et déjà la question quant à savoir si cette Route de la soie démarrera avec ou sans la Slovaquie», a fait observer le ministre slovaque de l'économie.

Les négociations avec la partie chinoise devraient se poursuivre dans un proche avenir, fondées sur la Conception du développement des relations bilatérales adoptée en avril dernier par le gouvernement slovaque. Par ailleurs le ministre slovaque a profité de son séjour à Pékin et de la présence d'une pléiade de représentants de pays intéressés par le projet pour s'entretenir entre autres avec le ministre hongrois des affaires étrangères Péter Szijjártó avec qui il a convenu du fait que les pays centre européens devraient s'impliquer et coopérer dans le projet de cette Route de la Soie, en étroites relations et coopération avec les investisseurs chinois. A noter que le ministre slovaque de l'économie Peter Ziga a rencontré sur place les représentants de la société Huawei, dont l'implantation en Slovaquie est très active dans le domaine des technologies d'information.

Kristína Hanáková Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??