Était-ce vraiment nécessaire ?

Gros plan

Était-ce vraiment nécessaire ?

12. 07. 2017 14:45

Depuis le mardi 4 juillet, au soir duquel le jury des commissaires du Tour de France a décidé d'exclure Peter Sagan de sa 104ème édition au terme de sa quatrième étape, les réseaux sociaux, les différents portails internet ainsi que les médias croulent sous les réactions consécutives à l'extrême sévérité de la sanction contraignant le double champion du monde et d'Europe en titre à quitter le peloton du Tour de France. De nombreuses personnalités slovaques mais aussi les anciennes vedettes du cyclisme mondial ont pris fait et cause en faveur du natif de la ville slovaque Zilina aujourd'hui âgé de 27 ans et donc dans la plénitude de ses moyens. L'ancien représentant slovaque Jan Svorada, vainqueur de trois étapes sur le Tour de France, pense que le verdict a été très sévère déclarant :

« Si les commissaires ont voulu en ce début de tour lancer un avertissement au peloton afin que dans les étapes à venir ne se produisent pas de comportement antisportif de la part des coureurs, je pense que la pénalité initiale du déclassement dans l'étape était suffisante. L'exclusion de la compétition est d'après moi une décision très, très dure dépourvue de bon sens ».

Après ce sprint houleux du 4 juillet, le monde entier s'est exprimé à propos de Peter Sagan et l'incident et ses conséquences ont fait les 'unes'' de nombreux quotidiens mondiaux. Des journalistes renommés, des directeurs sportifs d'équipes mais aussi des coureurs eux-mêmes se sont exprimé sur la sanction excluant de la compétition Peter Sagan. Bien évidemment, cette affaire a divisé le monde du cyclisme en deux camps. L'un prédominant défend le comportement de Peter Sagan et le second, soutenant la décision du jury des commissaires.

L'exclusion du quintuple vainqueur du maillot vert suite à sa collision discutable avec Mark Cavendish dans la 4e étape est selon les légendes du sport cycliste professionnel, tout comme des dirigeants et coureurs de l'équipe Bora Hansgrohe, constitue un manquement des commissaires quant à l'observation des règles en vigueur-par exemple ne pas avoir entendu le coureur sur l'incident - aussi les réactions critiques des anciennes personnalités du cyclisme se sont tout de suite fait jour sur les réseaux sociaux. « Je ne suis pas d'accord avec la décision du jury » Pénalisation dans l'étape oui, mais exclusion non », a écrit l'Australien Robbie McEwen, vainqueur du classement par points au TdF en 2002, 2004 et en 2005. C'est aussi le vainqueur du maillot vert en 2003 Baden Cooke qui a écrit : Exclure Sagan a été une mauvaise décision. « De sa part, le geste était involontaire. Les coudes on les utilise souvent pour maintenir l'équilibre s'empêcher de chuter », a-t-il écrit. Selon la position de Bora Hansgrohem équipe de Peter Sagan, il n'y avait aucune mauvaise intention de la part de Sagan de bloquer Cavendish ou bien de sortir de sa ligne de sprint. Il avait ses mains bien posées sur le guidon. Cavendish était très près des barrières et a voulu s'infiltrer dangereusement entre celles-ci et notre coureur. D'ailleurs sur plusieurs images l'on peut voir Cavendisch amorcer sa chute bien avant qu'instinctivement le coude droit de Sagan s'écarte.

Le 4 juillet dernier, la 104ème édition du TdF s'est achevée pour un très grand nombre de supporteurs slovaques. Aux dires du président de la fédération cycliste slovaque Peter Privara, le Tour de France a perdu sa grande popularité suite à l'exclusion d'un compétiteur et animateur de renom.

« Chacun se réjouissait de suivre les performances de Peter Sagan. C'est toujours lui, qui était le plus assailli par des supporteurs, des personnes souhaitant avoir une photo avec lui ou un autographe. Lui qui réunissait le plus grand nombre de fans devant son car. D'après moi, pour les organisateurs, c'est une grande perte de popularité. Il est même probable que le vainqueur du classement par points porteur du maillot vert final soit mis en doute beaucoup considérant qu'il l'est par défaut en l'absence de Peter Sagan sévèrement exclu de ce Tour. »

Soulignons pour conclure qu'aux dires du même président Peter Privara, c'est Mark Cavendish qui aurait dû être pénalisé et non Peter Sagan. Il a commis une faute en sortant de sa ligne dans le sprint en voulant s'infiltrer dans l'espace entre Sagan et les barrières ce qui n'était pas matériellement possible.

A noter que dès que Peter Sagan a été exclu du TdF, l'audience de celui-ci sur RTVS s'est énormément effondrée, cependant, l'amour du sport cycliste a repris ses droits et l'audience remonte peu à peu.

Kristína Hanáková, Foto: AP/TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??