Sommet de Bratislava : double qualité des produits

Gros plan

Sommet de Bratislava : double qualité des produits

12. 10. 2017 13:53

Demain vendredi 13 octobre 2017, Radio Slovaquie International et la rédaction Française seront au sommet de Bratislava. Un sommet sur une idée chère au Premier ministre slovaque Robert Fico concernant double niveau de qualité, de la législation de l'UE en matière de denrées alimentaires et de protection des consommateurs.

L'affaire, qui au départ faisait sourire pas mal de monde, à trouver finalement le président de la commission européenne en personne, Jean-Claude Junker. Il a été le premier à donner raison au chef du gouvernement slovaque avec notamment une publication sur le sujet épineux des denrées alimentaires présentant un double niveau de qualité. Ce guide aide les autorités nationales à déterminer si une entreprise enfreint la législation de l'UE lorsqu'elle vend des produits dont la qualité varie selon les pays.

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a ainsi déclaré dans le discours sur l'état de l'Union: «Je n'accepterai pas que dans certaines régions d'Europe, les gens se voient proposer des produits alimentaires de moindre qualité que dans d'autres pays, sous des marques et des emballages pourtant identiques. Il nous reste à renforcer les moyens dont disposent les autorités nationales pour réprimer toute pratique illégale partout où elle est constatée».

Vĕra Jourová, commissaire chargée de la justice, des consommateurs et de l'égalité des genres a, quant à elle, déclaré à ce sujet: «Présenter deux produits différents avec le même emballage et sous la même marque est une pratique trompeuse et déloyale vis-à-vis des consommateurs, qui illustre clairement le fait que nous ne pouvons résoudre les problèmes ayant une dimension transnationale qu'en travaillant ensemble au niveau de l'UE. Les États membres ne sont pas parvenus, seuls, à trouver le moyen de remédier à cette situation, qui n'a que trop duré. Je suis déterminée à mettre un terme à cette pratique, interdite en vertu du droit de l'UE, et à faire en sorte que tous les consommateurs soient traités sur un pied d'égalité.»

Le guide énumère et explique les exigences pertinentes de la législation de l'UE en matière de denrées alimentaires et de protection des consommateurs que les autorités doivent appliquer lorsqu'elles analysent un éventuel problème de double niveau de qualité d'un produit. Enfin, Il incombe aux autorités nationales chargées de la protection des consommateurs et des denrées alimentaires de veiller à ce que les entreprises respectent la législation de l'Union. Néanmoins, la Commission européenne s'engage à les y aider grâce à ce guide et à plusieurs axes de travail. Le 13 octobre, la Commission participera au Sommet des consommateurs, une réunion ministérielle de haut niveau organisée à Bratislava par les gouvernements slovaque et tchèque et consacrée à la question du double niveau de qualité des denrées alimentaires. Elle organisera également des ateliers avec les autorités chargées de la protection des consommateurs et de la sécurité alimentaire, qui auront lieu en septembre et en novembre.

Source: Commission européenne - Communiqué de presse

J.D.Angibaud Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??