« Éloges » de la presse française sur le V4 et cours de géographie

Gros plan

« Éloges » de la presse française sur le V4 et cours de géographie

23. 11. 2017 14:11

La presse française s´interroge toujours et tente tant bien que mal d'informer ses lecteurs sur ces pays inconnus que sont les pays dits : « de l'ancien bloc de l'Est ». Avec les Français, ce n'est pas chose facile. En effet, une partie d'entre eux versent aisément des larmes sur un conflit du Tiers-monde et oublient tout aussi facilement qu'un autre conflit, de taille, celui-là, se joue à quelques centaines de kilomètres de l'hexagone comme ce fut le cas durant la guerre de l'ex-Yougoslavie.
Des extraits de nos confrères de la presse écrite le prouvent, un peu comme cet écriteau relevé dans un bureau de poste parisien au moment du conflit des Balkans qui indiquait « pas de colis pour les pays de l'ex-Yougoslavie ». Et le pauvre bougre de venir avec un colis pour la Slovaquie se faire rétorquer par l'aimable employé des Postes françaises avec un bac +5... «Vous ne savez pas lire Monsieur ? Pas de colis pour les pays en guerre». Comme l´a souligné le Président français Emmanuel Macron lors de son discours à Salzbourg en août dernier : «Il sera peut-être temps pour l'Europe de l'Ouest de connaitre ses voisins un peu plus à l'Est.» J'ajouterai : « dont l'Autriche fait partie d'ailleurs ». Voici comment une partie de la presse écrite française présente les pays d'Europe Centrale ». Extraits de lecture:
« Hongrie, République Tchèque, Slovaquie et Pologne sont attachés à une Europe qui les finance bien, mais peu solidaires face aux migrants et fermes sur leur souveraineté. Des partenaires difficiles et parfois contradictoires », pousuit l´article.
« Ils ont une vision différente de l'Union européenne », « ils ne sont pas mainstream », ou « pas dans le moule », dit-on d'eux.
Certes mais de quel moule parle-t-on? Peut-être celui très parisien, intitulé par certains de mes confrères, « Islamo-Ecolo-Gauchiste...et très Bobo » probablement.
Les quatre pays membres de Groupe de Visegrad (Hongrie, Pologne, République Tchèque et Slovaquie), marquent décidément leurs différences et sont un peu les empêcheurs de tourner en rond de l'Union. Les intérêts et orientations de ces « pays de l'Est » de l'Europe se heurtent de fait souvent aux pays d'Europe occidentale ..."
« Le Groupe de Visegrad (également appelé « V4 ») est d'abord une vieille histoire. Son nom renvoie à une rencontre historique des rois de Bohême, de Hongrie et de Pologne dans cette ville hongroise en 1335, ravivée le 15 février 1991 par celle des nouveaux dirigeants de Hongrie, Pologne et Tchécoslovaquie qui, à la suite de la chute de l'effonfrement de l'empire soviétique, se sont rassemblés pour préparer leur processus d'entrée dans l'Otan et dans l'Union européenne ».
Expliqué en 4 lignes, on comprend effectivement mieux que la brave postière du bureau de Paris 17 puisse confondre la Slovaquie et la Macédoine, d'ailleurs à ce rythme-là, ce serait effectivement bien de pousser les études jusqu´à Bac +12...

Extrait d´article des « Echos.fr »

J.D.Angibaud Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??