Enviro : Destruction de barrages

Gros plan

Enviro : Destruction de barrages

05. 12. 2017 14:01

Miroslava Plassmann, directrice du Fond mondial pour la nature (WWF Slovaquie) a rappelé qu'en Europe s'est engagée la tendance visant à détruire des barrages et autres obstacles s'opposant au débit normal et naturel des cours d'eau en aval. La Slovaquie a publié les moyens financiers dont- elle a prévu de doter ce programme. En même temps, apparaissent des projets pour dresser de nouvelles barrières, telle les centrales hydrauliques ou barragesde régulation.

« Nous apprécions beaucoup la décision d'élimer toute les constructions qui entrave le libre cours des eaux des rivières slovaques car devenues obsolètes ».

Par contre il serait très important que le ministère de l'environnement oriente ses mesures vers des endroits, où c'est le plus nécessaire du point de vue de la protection des écosystèmes fluviaux. C'est à dire sur les rivières les plus précieuses, répertoriées à ce niveau, comme par exemple la rivière Turiec », a souligné Miroslava Plassmann. Elle a mentionné l'exemple de la France, où le gouvernement a pris la décision de détruire deux grands barrages sur la rivière Salune en Normandie. Dans d'autres pays européens également il est procédé à l'élimination des barrages d'importance marginale et ont vieillis.

Cette tendance est forte en Finlande et en Suède. Depuis 2011, en Suède plus de 300 obstacles artificiels dont des barrages ont été détruits « Cette liquidation devrait être réalisable conformément à l'apport positif à la nature et son peuplement. Très importante est la coopération

des autorités locales et les groupements associatifs concernés pour favoriser le développement durable aux alentours des rivières », a expliqué la directrice du Fond mondial pour la nature (WWF Slovaquie). Selon elle, la construction des barrages et autres barrières artificielles sur les cours d'eau entravant leur écoulement dans le passé en créant des espaces d'eau dormante ayant pour conséquences la disparition marquante de la population de poissons et autres espèces animales. L'élimination de ces obstacles artificiels serait de nature à inverser cette tendance et offrir de nouvelles possibilités aux pêcheurs et riverains de ces rivières.

« Le démantèlement de ces barrages anciens âgés de plus d'une centaine d'années, devenus dangereux pour certains constitue un tournant marquant du point de vue de l'attitude de l'Europe vis à vis des rivières et énergie hydraulique », a expliqué Roberto Epple, président fondateur du Réseau fluvial européen.

sita

Zuzana Borovská Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??