Budget européen : bientôt la Slovaquie donnera plus qu’elle ne recevra

Gros plan

Budget européen : bientôt la Slovaquie donnera plus qu’elle ne recevra

11. 01. 2018 14:30

La Slovaquie ainsi que les 3 autres pays du V4 ont indiqué de manière informelle être prêts à verser une somme plus élevée au budget européen commun pour la période 2020-2027. Ce sera aussi la dernière période au cours de laquelle la Slovaquie recevrait plus du budget européen qu'elle n'y contribue. C'est ce qu'a déclaré mardi le chef de la représentation permanente de la République slovaque auprès de l'UE Peter Javorcik. Il s'est exprimé à l'issue d'une conférence de deux jours intitulée « Nous créons notre avenir : proposition avancée pour le prochain cadre financier » qui s'est tenue les 8 et 9 janvier dernier à Bruxelles où il a représenté la Slovaquie.

Sans la Grande-Bretagne

Monsieur Javorcik a reconnu que les perspectives financières de l'UE évolueraient car la Grande-Bretagne, qui sortira de l'UE en mars 2019, était jusqu'à présent un contributeur important au budget de l'UE. Ce manque devra être comblé par les autres pays membres surtout si l'UE compte investir dans de nouvelles priorités. Et le représentant de citer la migration, la sécurité intérieure et extérieure, la lutte contre le terrorisme et le renforcement des liens avec les pays africains d'où provient le flux de migrants. Et de souligner :

« Si nous voulons maintenir aussi les traditions politiques, comme la cohésion et l'agriculture, alors l'apport des pays membre devra être logiquement plus grand. »

Dans la foulée, il a affirmé que la Slovaquie et ses partenaires du V4 étaient prêts à une telle augmentation. Le diplomate a relevé que cette conférence n'avait abouti à aucune conclusion ni à des chiffres précis. Les premières discussions sur ce thème devraient être lancées en février, au cours du sommet à Bruxelles, le premier débat officiel commencera en mai. Jusque-là, les Etats préparent leurs positions. Et de décrire la situation comme suit :

« Ce n'est pas bon de commencer à débattre de qui donnera quoi. D'abord, nous devons éclaircir ce que nous voulons financer avec le budget commun. »

Plusieurs membres de l'UE ont déjà averti qu'ils ne pourraient pas augmenter leur contribution nationale au budget européen. Pour monsieur Javorcik, il s'agit toujours dans ce domaine de trouver un compromis, car chaque Etat doit trouver et établir aussi ses propres priorités. Selon ses propos, l'UE compterait conclure les débats pour mai 2019, avant les élections européennes prévues en juin de la même année.

tasr

Jacques Hoflack Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??