Aurons-nous un huitième monument inscrit sur la liste du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO ?

Gros plan

Aurons-nous un huitième monument inscrit sur la liste du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO ?

08. 02. 2018 13:39

La Slovaquie peut être fière de disposer de plusieurs localités qui ont été inscrites sur la Liste du patrimoine culturel mondial de l'UNESCO. Pour ceux qui suivent nos émissions, des noms tels Banska Stiavnica, Bardejov, Vlkolinec, le Château de Spis et ses environs ou encore les églises en bois de la Slovaquie du Nord-Est n'ont plus de secret. Il y a quelques jours, une nouvelle proposition d'inscription sur la liste a été soumise à l'UNESCO. Il s'agit des vestiges présents en Slovaquie de l'ancienne frontière de l'Empire romain, Limes Romanus, plus précisément d'une partie de ces vestiges, le Limes danubien.

La Slovaquie n'est pas seule à formuler cette proposition d'inscription. Elle le fait conjointement à trois autres pays qui figurent sur le projet et sont tous liés par le fleuve Danube, à savoir l'Allemagne, l'Autriche et la Hongrie. La demande a été déposée au Centre du Patrimoine mondial de l'UNESCO à Paris le 1er février de cette année. C'est dès cet instant que s'engage la procédure d'examen du dossier qui va s'étendre sur un an et demi et pourrait déboucher sur l'inscription des vestiges du Limes Romanus, dites germaniques et édifiées le long du Danube, sur la Liste du patrimoine culturel mondial de l'UNESCO. Ce qui sera évalué n'est pas seulement le caractère unique et particulier des vestiges du Limes danubien mais également le degré de leur préservation et de sauvegarde. La décision est attendue au cours de l'été 2019.

La documentation accompagnant et soutenant ce projet comporte 2300 pages décrivant 98 vestiges situés sur 1500 km de la frontière septentrionale de l'Empire romain qui se trouve le long du Danube, du Bad Gögging en Bavière jusqu'à Kölked à la frontière entre la Hongrie et la Croatie. Parmi les vestiges encore présents sur le territoire slovaque se trouvent dans le dossier d'inscription le camp des légions romaines de Gerulata à Bratislava-Rusovce et celui de Kelemantia à Iza près de la ville de Komarno.

Lors de son plus grand essor, la frontière extérieure de l'Empire romain s'étendait sur trois continents et reflétait les extraordinaires capacités militaires et organisationnelles de l'Empire. Elle fait partie des monuments retenus par l' UNESCO depuis 1987. En premier y a été inscrit le mur d'Hadrien en Angleterre, complété plus tard, en 2005, par le Limes de Germanie supérieure et de Rhétie suivi en 2008 par le mur d'Antonin en Ecosse. La prise en considération de cette dernière proposition d'inscription viendrait compléter la liste.
Ján Kováč Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??