Les députés ont dressé le bilan de la politique étrangère du pays

Gros plan

Les députés ont dressé le bilan de la politique étrangère du pays

17. 05. 2018 13:50

Le rapport annuel sur l'appartenance de la République slovaque à l'UE, celui-ci sur l'accomplissement des tâches en matière de politique étrangère et européenne en 2017, ses objectifs pour 2018, mais aussi le rapport sur le fonctionnement de la Commission parlementaire des affaires européennes pour les années 2016 et 2017. Ce sont les dossiers qui ont été débattus mardi dernier par les députés du parlement slovaque. Le compte-rendu sur la politique étrangère slovaque mentionne l'une des priorités principales de la diplomatie du pays pour les années 2018 et 2019 : la présidence du pays à la tête du groupe de Visegrad à partir de juillet prochain. L'objectif principal de la 5e présidence slovaque sera entre autres de montrer que l'appartenance de la Slovaquie au V4 est très importante tout comme son appartenance à l'UE. La diplomatie slovaque constate dans son rapport que le groupe de Visegrad conserve pour le pays une importance stratégique, malgré les réactions souvent critiques à l'encontre du V4.

En 2018, la Slovaquie devra aussi se préparer à sa présidence de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). La Slovaquie voudrait déposer sa candidature pour une autre présidence - celle du Conseil de l'OCDE au niveau ministériel.

Dans le rapport ministériel est mentionnée entre autres la question du brexit que la Slovaquie aborde avec le sens des responsabilités. En effet, plus de 90 mille citoyens slovaques vivent ou travaillent au Royaume-Uni qui est le 5e plus grand investisseur en Slovaquie.

Dans le domaine de la migration, l'année 2017 a confirmé ce que la Slovaquie et trois autres pays membres du V4 déclaraient dès le début : l'inefficacité du mécanisme de quotas de répartition obligatoire des réfugiés, ce qu'a confirmé enfin entre autres le président du Conseil de l'Europe. Selon la diplomatie slovaque, en 2018, les pays membres de l'UE devront créer des mécanismes fonctionnels au niveau européen, afin d'aider l'Union à maitriser de manière efficace les tensions persistantes en matière de migrations.

Kristína Hanáková Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??