Les Slovaques veulent changer leur emploi à cause des bas salaires et le mauvais collectif

Gros plan

Les Slovaques veulent changer leur emploi à cause des bas salaires et le mauvais collectif

10. 09. 2018 13:31

Près de la moitié des Slovaques (49,51 %) envisagent de quitter de leur emploi actuel et recherchent les possibilités de travailler y compris à l'étranger. Un Slovaque sur 5 est même disposé de quitter son pays natal. C'est le résultat du sondage d'opinion publique sur les préférences des candidats à changer d'emploi en 2018 effectué lors des mois de juillet et aout derniers par l'agence de recrutement Grafton Slovakia qui s'est adressée à 1095 personnes, dont deux tiers sont titulaires d'un diplôme universitaire et trois quarts travaillent à l'heure actuelle à plein temps. Parmi les salariés qui envisagent de changer d'emploi et de lieu de travail, 18,87 % voudraient le faire dans le mois suivant. Un Slovaque sur 5 désirerait profiter également d'une possibilité de travail à l'étranger, souhaitant vivre à l'étranger. Pour 36,56% des personnes interrogées elles ont déménagé au moins une fois en relation avec leur emploi, dont plus de 44% à l'étranger. Selon le sondage, 33,74 % des Slovaques interrogés recherchent à l'heure actuelle un nouvel emploi et 98,61% ont mentionné internet comme étant leur plateforme principale pour obtenir les informations sur le marché du travail.

Le plus important facteur pour lequel les Slovaques désirent changer d'emploi est le bas niveau de salaire, motif indiqué par 77,29 personnes interrogées. Parmi d'autres raisons pour lesquelles ils recherchent à changer d'emploi figure l'évolution personnelle, la promotion liée à leur acquis en terme d'expérience professionnelle, mais aussi le sentiment insuffisant de reconnaissance du travail effectué. S'y ajoutent aussi les mauvaises relations avec les collègues, ce qui démotive les salariés.

Du point de vue du niveau de salaire net, chez plus de 22% des personnes interrogées, il se situe entre 700 et 900 euros par mois. Environ un Slovaque sur 200 fait partie de la catégorie des personnes qui gagnent plus de 4 mille euros mensuels en net (soit 0,62%).

A noter qu'en cette année 2018, une augmentation de salaires ont bénéficié 47,9% des Slovaques interrogés, dont la moitié à une hauteur supérieure ou égale à 10%.

Kristína Hanáková Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??