V4 : La Slovaquie à la traîne quant à la maîtrise de l’anglais

Gros plan

V4 : La Slovaquie à la traîne quant à la maîtrise de l’anglais

07. 11. 2018 14:08

Voulez-vous vivre mieux ? Alors, apprenez l'anglais ! La méconnaissance, ou l'approche approximative, de la langue anglaise a un impact de plus en plus important dans la vie de chacun. C'est le constat qui découle du sondage mondial annuel sur les connaissances de la langue anglaise EF English Proficiency Index (EF EPI). En effet, bonne possession de l'anglais ouvre les portes vers des meilleurs emplois, offrent de nouvelles possibilités d'évolution individuelle ainsi que professionnelle et offre également l'accès à des informations du monde entier.

Le sondage devient de plus en plus cité par des journalistes, des spécialistes, des pédagogues et autres en tant que source de référence. La 8e édition du sondage s'est appuyée sur les données de plus de 1 million 300 mille personnes représentative du monde entier qui en 2017 ont subi le teste intitulé EF Standard English test, orienté non seulement au niveau de connaissances de l'anglais, mais aussi aux impacts de ces connaissances dans différents domaines de la vie. Soit le retour sur l'investissement engagé dans l'apprentissage de l'anglais en termes de croissance économique, d'une plus grande compétitivité, l'acquisition d'un meilleur niveau de vie et d'autres. Dans le cadre de la 8e édition de ce sondage accompagné du test, les personnes de 88 pays y ont participé dont la Slovaquie qui s'est classée en 24ème position. Par ailleurs, parmi les pays membres du V4, la Slovaquie se trouve juste un peu en retrait de ses partenaires, les Tchèques se sont classés 20ème, les Polonais 13èmes et les Hongrois 21ème. Les premières places dans le classement sont revenues à la Suède, aux Pays bas, à Singapour et à la Norvège.

Aux dires de la directrice de EF Slovakia Linda Pfefferova, l'anglais soutient les investissements globaux, améliore l'environnement entrepreneurial et contribue à la croissance économique de la société. L'époque, au cours de laquelle était demandée les connaissances de l'anglais uniquement chez les top managers, diplomates et traducteurs est aujourd'hui remisée au passé irrémédiablement. A l'heure actuelle, l'anglais est devenu la langue des affaires tout azimut, mais qui s'est implanté aussi dans tous les domaines de la vie courante. Les représentants des agences de recrutement confirment que les candidats à des emplois en présentant de faibles connaissances de l'anglais sont moins souvent proposés aux entreprises et perçoivent un salaire moindre par rapport à leurs collègues possédant parfaitement l' anglais.

Kristína Hanáková Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??