Inscription de la technique dite « Modrotlač » sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Gros plan

Inscription de la technique dite « Modrotlač » sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

29. 11. 2018 13:39

La Slovaquie figure pour la sixième fois sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Elle vient d'être inscrite par le Comité intergouvernemental de l'UNESCO lors de sa 13e réunion qui se tient du 26 novembre au 1er décembre à Port Louis en Ile Maurice.

Le dossier pour l'inscription de Modrotlač et sa tradition a été présenté par une candidature commune de 5 pays, à savoir l'Allemagne, l'Autriche, la Hongrie, la Slovaquie et la Tchéquie. L'Autriche est le coordinateur principal de cette initiative et la nomination commune a été signée à Vienne le 20 mars 2017. Pour pouvoir être présenté au niveau mondial, le postulant doit figurer auparavant sur la Liste représentative nationale. Modrotlač figure sur la liste slovaque depuis 2015.

Selon la ministre de la culture de la République slovaque Madame Lubica Laššáková, cette inscription est une excellente nouvelle pour notre pays et pour les autres pays de notre région du globe. Modrotlač constitue une part exceptionnelle et précieuse de notre culture populaire et de la créativité de ses représentants.

Modrotlač se traduit par « impression en bleu de réserve » ou « teinture en bleu de réserve ». Il s'agit d'un procédé qui consiste à appliquer une pâte résistante à la coloration sur un tissu avant de le surteindre avec un colorant indigo. La pâte résistante empêche la teinture de pénétrer le motif qui reste avec sa couleur d'origine après la teinture. Pour appliquer les motifs sur le tissu, les artisans utilisent des planches fabriquées à la main qui remontent parfois à 300 ans, représentant des motifs d'inspiration régionale typique, ou religieux. La représentation de la flore et de la faune locale est étroitement liée avec la culture locale des régions. La teinture traditionnelle à l'indigo ne se limite pas à l'impression : la chaine du textile implique également la préparation des matières premières, leur filature, leur tissage, leur finition, leur impression et leur teinture. De nos jours, ces tissus sont fabriqués principalement dans de petits ateliers familiaux. Les savoirs traditionnels sont transmis par l'observation et la pratique. Les acteurs ont un lien émotionnel fort avec leurs produits et l'élément est porteur d'un sentiment de fierté lié à une longue tradition familiale.

Cette technique, originaire de Hollande et d'Allemagne est arrivée en Slovaquie au cours du 18e siècle. Au début, elle fut utilisée dans le milieu bourgeois et plus tard, au cours du 19e siècle, elle a pénétré également le milieu populaire et a été utilisé pour les vêtements et pour le linge de maison.

C'est donc la 6e inscription pour la Slovaquie, rappelons les 5 premières. En 2005 fut inscrit l'instrument populaire Fujara, en 2013 la musique de la région de Terchova, en 2015 la culture de cornemuse, en 2017 les chants polyphoniques de Horehronie. En 2016, la Slovaquie et la Tchéquie ont présenté ensemble le dossier Marionnettes en Slovaquie et en Tchéquie.

Katarína Vassalová Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??