De l’intérêt national slovaque

Gros plan

De l’intérêt national slovaque

30. 11. 2018 14:39

Hier, le journal Hospodarske Noviny a organisé une conférence intitulée « L'intérêt national slovaque » avec des personnalités politiques et économiques de haut rang. L'objectif était de discuter de l'avenir politique et économique de la Slovaquie, une génération de 25 ans après son indépendance officielle. Parmi les invités de marque, on comptait, outre le Premier Ministre, Peter Pellegrini, qui est venu ouvrir la conférence, le Ministre de l'économie, Peter Ziga ou encore Ralf Sacht, président du conseil d'administration de Volkswagen Slovaquie.

Au niveau politique, le Premier Ministre a prévenu dès le début dans son discours d'ouverture qu'il devrait être court aujourd'hui parce qu'il devait dès 10h aller défendre les intérêts nationaux slovaques lors de la rencontre des Amis de la cohésion, dont la rencontre a pour objectif de défendre la politique du fonds de cohésion de l'Union européenne dont la Slovaquie profite largement pour sa croissance économique. Il n'a pas hésité à rappeler l'orientation pro-occidentale de la Slovaquie et sa place au sein de l'OTAN. Il a expliqué sa vision d'une Slovaquie qui soit leader dans des domaines tels que les infrastructures digitales ou l'électromobilité. Ensuite, au sein du panel de discussion se trouvait, entre autres, le Ministre de l'Économie, Peter Ziga, qui a rappelé que 80% du PIB slovaque provenait de l'export et qu'un emploi sur cinq était lié à l'industrie automobile et mécanique. En rappelant qu'étant un membre responsable de l'Union européenne qui remplissait ses obligations, le Ministre de l'Économie a précisé que la Slovaquie devait être prête à faire face à des situations inattendues dans le futur. Par exemple, personne n'attendait à l'époque une guerre commerciale jouée par l'administration américaine avec l'Union européenne ou encore des tensions menant à un conflit entre l'Ukraine et la Russie. Il a enfin expliqué que dans un souci de défense des intérêts nationaux, l'école et l'éducation nationale devaient absolument s'adapter aujourd'hui pour être prêtes à faire face aux défis de l'avenir avec l'arrivée de la quatrième révolution industrielle liées à l'internet des objets et l'intelligence artificielle.

Au niveau économique, un deuxième panel a permis à certains hauts dirigeants de grandes entreprises en Slovaquie de venir s'exprimer sur ce qu'était l'intérêt national slovaque et quels étaient les défis pour l'avenir selon eux. Le président du Conseil d'administration de Volkswagen Slovaquie, Ralf Sacht, a expliqué que son entreprise était devenue en 27 ans d'activité en Slovaquie, le plus grand employeur de Slovaquie. Il a rappelé aussi que les bénéfices que faisait son entreprise en Slovaquie étaient accompagnés de gains pour la Slovaquie puisqu'elle avait payé l'an dernier près de 250 millions d'euros d'impôts et de taxes. Puis il a expliqué que, si son entreprise devait s'étendre vers l'est, il était nécessaire de finir d'y développer les infrastructures de transports. Enfin, il a présenté sa vision du futur en Slovaquie qui ne veut plus être seulement des salles de montage automobiles mais se consacrer aussi à la recherche et au développement. Le futur de l'automobile est selon lui dans l'électromobile.

Vous pouvez retrouver la conférence entière sur le site du journal slovaque.

Arnaud Segretain Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??