Maros Sefcovic, candidat officiel aux élections présidentielles slovaques

Gros plan

Maros Sefcovic, candidat officiel aux élections présidentielles slovaques

18. 01. 2019 15:05

Source: TA3

« La Slovaquie a besoin d'un bon président », voilà ce qu'a déclaré l'ancien diplomate tchécoslovaque, et aujourd'hui, ancien Commissaire européen slovaque pour l'Union énergétique, Maros Sefcovic. Aujourd'hui, vendredi 18 janvier 2019, l'homme a officialisé sa candidature aux élections présidentielles slovaques, qui auront lieu les 16 et 30 mars prochains en Slovaquie.

Se disant en tant que diplomate, inspiré par le général franco-slovaque Milan Rastislav Stefanik, il dit vouloir être au service de l'État et des citoyens tout en leur garantissant un ancrage dans l'Union européenne qu'il a participé à construire en Slovaquie lors du passage à l'euro ou encore lors de l'entrée dans l'espace Schengen. Actuellement encore en train de regrouper toutes les signatures, il a dit vouloir déposer le nombre nécessaire dans le courant de la semaine prochaine.

Lors de sa conférence de presse, il a insisté sur la modernisation de la Slovaquie qu'il a vu œuvrer ses 20 dernières années et dont il a l'expérience, mais qu'il souhaite encore voir se poursuivre en Slovaquie. Il souhaite cependant que toute loi, et c'est une de ses premières annonces, indique dans son matériel préparatif l'effet social que celle-ci pourrait engendrer. Tout comme cela est d'ailleurs déjà le cas avec l'effet sur l'emploi ou l'effet sur le budget. Outre la corruption et la bureaucratie, qu'il nomme le cancer de notre société, il aimerait aider à lutter contre la méconnaissance des jeunes et moins jeunes des institutions slovaques. C'est pourquoi, et c'est sa deuxième annonce, il aimerait en tant que Président, ouvrir un jour par mois, les palais et les bureaux de la Présidence pour laisser les citoyens mieux découvrir comment ils travaillent et ce qu'ils font exactement.

Par ailleurs, l'ancien Commissaire a dit avoir remis un courrier au Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, de demande de détachement non rémunérée, alors qu'il s'était déjà séparé de ses collègues qui lui promettaient le meilleur. Il a souhaité rappeler qu'il se présentait en tant que candidat indépendant avec le soutien de SMER - Démocratie sociale. Il a indiqué aller ouvrir un compte transparent sur lequel sera indiqué la contribution de ce parti, comme 3ème source de financement. Et celle-ci ne dépasserait pas 100 000€. Il a présenté sa personne en tant que garantie de la probité, l'indépendance et le sérieux de sa candidature. Il dit se rendre compte que nous vivons actuellement des temps de rupture et qu'il fallait garantir à la Slovaquie une période de modernisation ayant une dimension sociale importante.

Il a tenu aussi à présenter sa femme, qui a elle-même expliqué qu'elle soutenait son mari dans sa candidature. Elle serait tout à fait consciente du rôle qu'elle devrait jouer ainsi que de celui de Première Dame. Elle aurait d'ailleurs une liste de nombreuses associations caritatives dont la Slovaquie ne connaîtrait pas assez bien les actions.

Arnaud Segretain Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??