La rencontre de la chancelière allemande avec les premiers ministres du groupe V4

Gros plan

La rencontre de la chancelière allemande avec les premiers ministres du groupe V4

08. 02. 2019 13:47

La date du 7 février 2019 va être inscrite sur le calendrier de la vie politique slovaque et européenne par deux évènements importants : visite dans la capitale slovaque de madame Angela Merkel, chancelière allemande et sa participation à la rencontre des premiers ministres des pays du groupe V4 au château de Bratislava. Lors des discussions, les participants ont convenu de préparer un projet commun d'une prise de participation pour contribuer à la solution des causes extérieures de migration dont l'objet constituera en une aide pour le Maroc. Quels seront les moyens investis par les 5 pays participants ainsi que les autres détails du projet devraient être connus dans les quelques semaines à venir. Angela Merkel a apprécié l'ouverture avec laquelle ils ont débattu de questions qui leur tiennent à cœur, comme par exemple quelles sont les causes de la migration et surtout comment y remédier.

Selon le premier ministre tchèque Andrej Babiš et son homologue hongrois Viktor Orbán , ce sont les élections au parlement européen qui seront bientôt à l'ordre du jour et qui vont nous indiquer quelle sera la direction prise par l'Union européenne face à laquelle se dressent actuellement plusieurs problèmes, comme le brexit, les sanctions, les relations tendues avec les USA ou la migration. L'Europe va changer et ce seront les citoyens qui lui donneront une nouvelle direction par leurs votes.

Le premier ministre polonais regrette vivement le départ du Royaume uni de l'Union européenne. Tout le monde souhaiterait qu'il n'en soit pas ainsi parce que, comme il a exprimé, le brexit constitue un événement préjudiciable pour l'UE

Pour Angela Merkel, malgré le fait que les opinions divergent souvent entre les pays du groupe V4 et les grands Etats de l'Union, il n'y a pas moins pour autant des points d'entente. Comme exemple, elle a cité la sécurité. Elle a reconnuque la crise migratoire aurait pu être mieux maîtrisée mais le fait d'adopter un projet commun pour aider le Maroc est une preuve que l'on veut et peut coopérer dans ce domaine.

Un autre thème de discussion a été le 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin et du changement des régimes. Les changements survenus en 1989 ont apporté à nos pays la liberté et un essor considérable et nous ont créé des conditions pour participer au processus d'intégration européenne, a déclaré le premier ministre slovaque Peter Pellegrini. En ce sens, les participants à la rencontre ont adopté une déclaration commune. Aux dires de Peter Pellegrini, l'Europe se trouve de nos jours face à de nouveaux défis. Nous pouvons les relever uniquement par la voie d'un dialogue ouvert et sincère. Nous sommes unis dans les efforts de construire une Europe forte, sûre, unie et compétitive. Nous devons chercher comment renforcer l'Union européenne dans le domaine de la défense, comment préserver Schengen ou achever la construction d'un marché unique.

Katarína Vassalová Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??