Bruxelles : Les Slovaques retardent dans le recyclage des déchets

Gros plan

Bruxelles : Les Slovaques retardent dans le recyclage des déchets

20. 05. 2019 13:20

Selon Bruxelles, les Slovaques sont en retard dans le domaine du recyclage des déchets et est reproché à la Slovaquie une forte dépendance vis-à-vis du stockage des déchets. D'ici 2020, les pays de l'UE devraient recycler 50% des déchets, mais en Slovaquie, le taux de recyclage est à l'heure actuelle seulement au niveau de 30%. Les objectifs fixés par la Commission européenne sont encore plus ambitieux pour 2035, année dans laquelle le recyclage des déchets devrait atteindre 65%.

Lívia Vašáková, chef de l'équipe d'analyse économique de la représentation de la Commission européenne en Slovaquie, a déclaré qu'il s'agit du fait que les déchets soient pris en tant que source. « Dans notre hiérarchie, la prévention quant à la création des déchets figure en tête. Ensuite, vient le recyclage, l'incinération et en dernier le stockage », a déclaré Vašáková. Elle a souligné que la Slovaquie se situait bien au-dessous de ces objectifs fixés et que, avec 13 autres pays, nous ne respecterions pas l'objectif de recyclage de 50% des déchets municipaux d'ici 2020. En outre, la Commission européenne critique la Slovaquie pour sa forte dépendance à la mise en décharges.

Selon la Commission européenne, les changements nécessaires dans la gestion des déchets dépendront fortement de l'application de la législation sur les déchets récemment adoptée et d'autres incitations fiscales. Comme l'a rappelé Peter Šimurka du ministère de l'Environnement, l'amendement de la loi sur les déchets fait l'objet d'une procédure de consultation interministérielle. Cet amendement, incorpore plusieurs directives européennes dans la législation slovaque, intégrant également les éléments apportés par la pratique. Il est souhaité que cet amendement contribue à réduire les déchets, mais détermine également des objectifs à plus long terme, tels que le compostage.

La finalité d'un l'emballage lorsqu'il deviendra un déchet doit être prise en considérationavant qu'il ne devienne effectivement emballage. Les fabricants d'associations réunis dans l'organisation Envi-Pak y consacrent leurs réflexions et s'y attachent ày penser. Des responsabilités plus larges ont été introduites dans la législation slovaque dès 2016.

Le ministère de l'Environnement a déclaré que depuis l'introduction de la responsabilité élargie des producteurs, le tri et le recyclage des déchets municipaux ont augmenté de 5% par an. C'est un grand pas en avant. Au cours des années précédentes, ce taux ne dépassait pas 1%. Cependant, les producteurs sont conscients que ce qu'ils font aujourd'hui ne suffit pas.

Pavol Alexy de l'Université technique slovaque souligne la nécessité d'éviter de remplacer les plastiques jetables par des matériaux encore plus nocifs. Selon lui, recycler les plastiques n'est pas la même chose que recycler les métaux ou le verre. Le plastique ne peut être recyclé à l'infini. Si les plastiques jetables étaient exclus, le coût de fabrication, le poids des matériaux pourraient augmenter. Selon lui, la question est aussi ce que nous pouvons faire avec cette collecte séparée.


Tatiana Minarovičová Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??