Près de 50 % des ménages slovaques ont le problème à joindre les deux bouts

Gros plan

Près de 50 % des ménages slovaques ont le problème à joindre les deux bouts

13. 08. 2019 13:54

En Slovaquie, se trouvent des personnes qui ont du mal à vivre avec leur revenu. Ceci les conduit donc, pour arrondir leurs fins du mois, à recourir nécessairement à assurer un autre emploi complémentaire. Ce problème touche un cinquième des salariés, un retraité sur dix et un parent sur huit ayant en charge un enfant de moins de 3 ans. C'est ce qui découle d'un sondage réalisé par l'une des banques slovaques.

Parmi les personnes interrogées, 5% de ceux qui travaillent ont reconnu ne pas avoir un revenu suffisant de par leur emploi principal et être dans la nécessité d'avoir un autre emploi en dehors de celui précité. Le revenu qui découle du second emploi s'élève le plus souvent à moins de 400 euros par mois. Des sommes de cette provenance viennent aussi alimenter les comptes de ceux pour qui le second emploi est plus un passe-temps qu'une nécessité. Dans toutes les tranches de revenus, l'on peut trouver des personnes ayant deux emplois. Ils sont les plus nombreux, 19 %, dans le groupe qui gagne en moyenne entre 801 et 1000 euros par mois. Dans le groupe ayant des revenus inférieurs à 400 euros par mois, seulement 12 % font des efforts pour travailler et gagner plus.

Dans le groupe des retraités, 1 sur 10 ressent le besoin d'arrondir les fins du mois et pour la plupart ils augmentent ainsi le budget familial de 165 euros. Les parents en congé de maternité ou parental parviennent à gagner des sommes sensiblement identiques tout en prenant soin de leur progéniture. Ils sont 8% à travailler.

Selon les données d'Eurostat, la Slovaquie se trouve en bas de l'échelle en ce qui concerne les personnes ayant deux emplois. Il n'y a que la Croatie et la Bulgarie qui sont derrière. Le plus de personnes ayant des revenus de deux emplois se trouvent au nord de l'Europe, en Suède, au Danemark mais aussi aux Pays-Bas. Si la moyenne européenne des personnes ayant 2 emplois représente 3%, dans les pays précités, elle s'élève à 7%. Elle atteint le sommet en Islande avec 15 %. Selon l'analyste de la banque, l'offre des postes à temps partiel est restreinte en Slovaquie tandis que dans les pays occidentaux, il n'est pas rare de combiner deux emplois à temps partiel.

En Slovaquie, plus de 50% des ménages rencontrent des difficultés à faire face aux dépenses mensuelles courantes. Comme l'offre d'emplois à temps partiel n'est pas large, les gens essaient de gagner plus tout en se livrant à des activités qui représentent leur passe-temps préféré tout en leur apportant quelqu'argent .

Katarína Vassalová, Foto: SITA

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??