Commémoration de l’Opération militaire des Carpates et de Dukla

Gros plan

Commémoration de l’Opération militaire des Carpates et de Dukla

07. 10. 2019 13:56

Hier dimanche 6 octobre, 75 ans se sont écoulés depuis l'une des plus sanglantes bataille livrée contre le fascisme de la Seconde Guerre mondiale. Elle s'est déroulée près du col de Dukla dans les Carpates, entre la Slovaquie et l'Ukraine. Elle est connue sous l'appellation « Opération militaire des Carpates et de Dukla ». S'agissant de l'un des plus grands et importants évènements de la Seconde Guerre mondiale, cette date est devenue depuis 1993 une Journée commémorative en Slovaquie sous le nom de Journée des victimes de Dukla.

En fait, de septembre à novembre 1944, alors que la dernière phase des combats de la Seconde Guerre mondiale s'était engagée , l'opération des Carpates et de Duklaétait en cours, assurant la progression rapide de l'armée soviétique à travers Dukla et la Slovaquie pour apporter son assistance au soulèvement national slovaque. L'opération a été rejointe par le Premier Corps de l'armée tchécoslovaque en Union soviétique, qui a participé aux plus importantes batailles près de la ville de Dukla. Les troupes tchécoslovaques sont entrées en Slovaquie le 6 octobre 1944, près de Vysny Komarnik et ont libéré cette commune. Les combats qui initialement étaient prévus ne durer que quelques jours se sont en fait poursuivis durant 80 jours et ont connu une grande âpreté.

Selon les sources littéraires, l'Armée allemande a enregistré lors de ces 80 jours de combats des pertes importantes - environ 52 000 soldats morts, blessés ou disparus.Au cours de cette opération qui s'est terminée le 28 octobre 1944, l'Armée rouge a perdu 21.000 soldats et 84.000 autres ont été blessés. Les Unités du Corps d'armée tchécoslovaque ont compté 844 victimes et 4068 soldats blessés.

De nombreuses cérémonies de commémoration se sont tenues ce week-end en présence de la Présidente de la République Zuzana Caputova et d'autres hauts représentants de la Slovaquie, dont le président du Parlement Andrej Danko, le premier ministre Peter Pellegrini et le ministre de la Défense Peter Gajdos. « Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour faire en sorte que la République slovaque ne devienne plus jamais une victime facile de la superpuissance, de la violence armée et de la machinerie militaire hostile ». C'est ce qu'a déclaré la Présidente de la République slovaque, Zuzana Čaputová, lors d'une cérémonie commémorative ce dimanche, en déposant des gerbes au monument du corps d'armée tchécoslovaque à Dukla. Selon elle, les forces armées de la République slovaque doivent être construites et préparées de manière à pouvoir remplir leur mission de défense de leur patrie à un moment critique. Comme elle l'a mentionné avec force, la représentation politique de l'État ne doit jamais permettre à la Slovaquie de ne pas avoir des alliés puissants et loyaux au moment crucial. « C'est pourquoi nous devons nous efforcer de conserver l'esprit de partenariat, de solidarité et d'amitié dans la communauté de la défense à laquelle nous appartenons maintenant. Et nous avons le devoir absolu de contribuer à la culture de l'esprit d'appartenance, peut-être plus que quiconque », a-t- elle déclaré dans son discours.

Tatiana Minarovičová Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??