Départ en masse du parti d’opposition SaS

Gros plan

Départ en masse du parti d’opposition SaS

09. 10. 2019 14:37

Tout récemment, la vice-présidente du parti d'opposition SaS, Jana Kiššová, a quitté ses rangs. Hier mardi, 30 autres membres du parti ont annoncé leur départ simultané du parti. Il s'agit d'un noyau démocratique de SaS en désaccord avec l'orientation du parti et l'ayant critiquée de plus liée au comportement de son président Richard Sulík. Ce noyau démocratique s'est constitué à l'issue du congrès extraordinaire du parti convoqué par son leader Richard Sulík au début du mois de septembre dernier. Le parti SaS voit donc le quitter les noms de personnalités représentatives connues telles que Ľubomír Galko, Jozef Rajtrár, mais aussi Miroslav Ivan, Vladimír Sloboda, Renáta Kaščáková, Radoslav Pavelka, et quelques autres plus effacés. Ce groupe de dissidents s'attend à ce que d'autres de leurs collègues au sein de SaS le quittent et se joigne à eux. Sur le réseau social, ils ont mentionné et dénoncé les changements survenus au sein du parti « Il a perdu le sens moral. Nous ne sommes pas parvenus à l'empêcher et en éprouvons une grande déception », ont-ils écrits.

Toute la plateforme a critiqué le fait que le leader du parti, Richard Sulík avait provoqué et convoqué en septembre dernier ce congrès extraordinaire à l'occasion duquel il s'est fait reconduire à la présidence pour les 4 années à venir par anticipation son mandat ne devant arriver à échéance officiellement et statutairement en 2020, ouvrant alors la procédure d'élection aux fonctions présidentielles conformément aux règles du parti.

Plusieurs membres du parti ont considéré cette manière de faire allant contre l'esprit démocratique ce qui a déclenché des conflits au sein de SaS.Ceux-ci ont atteint leur point culminant lors du congrès au cours duquel ont eu lieu la nomination d'une nouvelle équipe dirigeante le week-end dernier. Dès avant celui-ci, R. Sulík a annoncé que sur la liste des candidats pour les élections parlementaires qui auront lieu en 2020, ne figureront pas ses actuels députés Ľubomír Galko, et Jozef Rajtrár. Plusieurs membres du parti ont vivement réagi n'acceptant pas cette décision et dans le prolongement se sont refusés de figurer sur la liste des candidats, dont entre autres la vice-présidente du parti Jana Kiššová. Au final les membres du parti ont adopté la liste des candidats désignés par R. Sulík sans élever de critiques.

Kristína Hanáková Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??