Notre-Dame renaitra de ses cendres grâce au compagnonnage

La Slovaquie sans frontières

Notre-Dame renaitra de ses cendres grâce au compagnonnage

16. 04. 2019 15:05

Madame Laura Rondeau Pacindova, d'origine slovaque, vit depuis une dizaine d'années à Paris. Elle enseigne l'histoire dans un collège parisien. Elle a été sidérée par l'incendie de Notre-Dame. Malgré tout, selon la médiéviste, la France a une chance inouïe dans ce grand malheur : la cathédrale renaitra de ses cendres, grâce notamment au savoir-faire du compagnonnage, tradition bien conservée en France.

Radio Slovaquie Internationale a contacté Laura Rondeau Pacindova par téléphone le mardi matin du 16 avril. Encore sous le choc, elle est revenue sur la façon dont elle a vécu ce terrible incendie.

Laura Rondeau Pacindova : Je dois dire que je suis extrêmement émue puisque je suis médiéviste. J'ai fait ma thèse sur l'histoire médiévale ici, en France, et je n'ai pas pu me coucher hier soir avant de savoir que la structure de Notre-Dame a été sauvée, parce que vraiment c'était une émotion extrême. Je n'aurais jamais cru que je puisse vivre cela aussi fortement. Je pense que tout le monde a été sidéré par cet événement tragique, mais bon, je me dis que cet exemple de l'architecture gothique va quand même renaitre de ses cendres et il faut garder l'espoir que la France se mobilisera, les Français se mobiliseront, le monde entier se mobilisera pour reconstruire, pour garder cette mémoire parce que on ne peut pas faire sans. Notre-Dame, c'est Paris.

RSI : L'incendie a vraiment touché tout le monde. En avez-vous déjà parlé avec vos amis français, votre famille, vos collègues ?

Laura Rondeau Pacindova : Oui, pas encore avec mes collègues, je n'en ai pas eu l'occasion. C'est vrai que tout de suite, lorsque j'ai reçu un message, puisque je suis abonnée à plusieurs périodiques, c'était tout de suite les appels. On a échangé énormément par les réseaux sociaux, avec des amis des Etats-Unis, du Canada, de la Slovaquie, de Grèce. Voilà, c'est quelque chose qui a touché vraiment tout le monde. Surtout, j'ai énormément d'amis qui ont fait leurs études à Paris et c'était quelque chose d'extrêmement vif. Ça les a touchés, vraiment au plus profond de leur cœur. Je pense que c'est un événement qu'on ne pourra pas oublier, ça va nous poursuivre encore pendant des années et des années. Je pense que les Français feront tout ce qui sera possible. Moi, personnellement, je pense que ce n'est pas tellement le problème de moyens financiers, parce que je pense que tout le monde se mobilisera pour qu'on puisse le faire. La France a une chance inouïe dans ce grand malheur, c'est qu'elle a réussi à garder le compagnonnage, le fait d'avoir gardé ce savoir-faire à travers ces compagnonnages, donc je pense que il y a tout et tout sera mis en œuvre pour réussir à faire renaitre cette cathédrale de ses cendres.

Notre-Dame renaitra de ses cendres grâce au compagnonnage
Stiahnuť audio súbor


Jacques Hoflack, Kristína Hanáková Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??