Il y a 30 ans, le pape Jean-Paul II a embrassé la terre slovaque

Il y a 30 ans, le pape Jean-Paul II a embrassé la terre slovaque

Martin Kramara, porte-parole de la Conférence des évêques de Slovaquie, considère que Saint Jean-Paul II était un pape que le monde aimait pour sa grande ouverture, sa cordialité et sa spontanéité. Ses excellentes compétences en communication se complétaient d'une vision intellectuelle et une profonde spiritualité.

"Dans le même temps, il était un homme de dialogue, réunissant les sommités religieuses et les scientifiques. Il a initié un certain nombre de réunions œcuméniques et interconfessionnelles. Le monde se souviendra toujours de lui comme d'un homme qui, bien que dépourvu de pouvoir militaire ou politique, a contribué à la chute du communisme en Europe ", a déclaré le porte-parole Kramara rappelant qu'il était le premier pape slave, natif d'une petite ville à quelques kilomètres de la frontière slovaque.

Il a rappelé que Jean-Paul II. est venu en visite trois fois en Slovaquie en tant que pape ce qui fait que nombreux sont les Slovaques à conserver de lui un souvenir personnel. En grand nombre sont les foyers où sont affichées aux murs des photographies encadrées de ses visites ou de bénédictions papales, qu'il a données à de nombreux croyants durant plus d'un quart de siècle de son pontificat", a-t-il déclaré. Il a ajouté qu'il restait dans les mémoires des Slovaques comme un pape qui aimait leur pays et entretenait toujours une relation cordiale avec la Slovaquie et son peuple. "Après son départ pour l'éternité et la canonisation, de nombreux Slovaques lui adressent leurs prières et lui demandent son aide et son intercession auprès de Dieu", a conclu Kramara.

Toutes ses visites de la Slovaquie confirment que Jean-Paul II. aimait la Slovaquie ", a déclaré František Mikloško, dissident, député et président du parlement slovaque dans les années 1990-1992. Selon lui, cela s'est manifesté lorsque que, recevant une invitation lancée tardivement à se rendre en visite en Slovaquie en janvier 1990, le pape Jean-Paul II a trouvé une date libre dans son emploi du temps chargé en avril. "Les voyages du pape à l'étranger sont généralement préparés un an, deux ou même plus à l'avance", a souligné Frantisek Mikloško.

Historiquement, la première visite du pape a commencé le 21 avril 1990 à Prague, le lendemain 22 avril 1990, le pape a embrassé la terre slovaque et a célébré la messe à l'aérodrome de Vajnory. Donc, trois décennies se sont écoulées le mois dernier depuis cette visite. Celle-ci a été marquée par un temps extrêmement mauvais. Néanmoins, des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées à l'aérodrome de Vajnory près de la capitale Bratislava. Lorsque le pape est sorti de l'hélicoptère, il a embrassé la terre slovaque. Ceci en dépit du protocole coutumier spécifiant que le Saint Père peut uniquement embrasser la terre d'un pays lors de sa visite en sa capitale.


Tatiana Minarovičová Foto: TASR