Une hausse des prix alimentaires contribuerait à ralentir le plafonnement des prix de l’énergie

Une hausse des prix alimentaires contribuerait à ralentir le plafonnement des prix de l’énergie

La hausse des prix alimentaires, dont le pain, contribuerait à ralentir le plafonnement des prix de l'énergie, dont le gouvernement devrait débattre aujourd’hui, mercredi 21 septembre. C'est ce qu'a déclaré le ministre de l'Agriculture et du Développement rural Samuel Vlčan en réponse aux commentaires de mardi du président du conseil d'administration de l'Union slovaque des boulangers, pâtissiers et fabricants de pâtes, Milan Lapšanský.

Selon le ministre, l'augmentation des prix alimentaires est justifiée du point de vue tant du producteur que du vendeur, car ils ont rendu les intrants plus chers. "Les commerçants suivent l'accord que nous avons signé avec eux après le déclenchement de la crise. Pour les 13 aliments du mémorandum, les chaînes n'augmentent pas leurs marges existantes", a-t-il souligné.

Milan Lapšanský a rapporté mardi que l'augmentation du prix du pain pendant la guerre et la crise énergétique était la troisième plus élevée de l'UE et a atteint 32 %. Selon lui, les boulangers slovaques produisent toujours des viennoiseries et du pain à perte chaque mois et perdent en compétitivité par rapport à leurs confrères des pays voisins, alors que l'Etat n'a "rien fait" pour eux depuis le début de la pandémie en 2020.
Marie-Ondine Vidal; Foto: TASR

Živé vysielanie ??:??

Práve vysielame