Matériel sanitaire : le directeur des stocks d’Etat limogé

Covid-19

Matériel sanitaire : le directeur des stocks d’Etat limogé

24. 03. 2020 15:14

Le gouvernement a révoqué le président de l'Administration nationale des réserves matérielles Kajetán Kičura. Sa gestion du stock d'Etat est remise en cause.

C'était une demande du ministre de l'économie Richard Sulík. Il remet en cause sa gestion du matériel sanitaire en lien avec la pandémie de coronavirus. La vice-présidente de l'administration Lucia Gocníkova a été nommée à sa place.

Contrats douteux ?

Le Premier ministre Igor Matovič a déjà dès le dimanche 22 mars porté plainte à l'encontre de monsieur Kičura après avoir contrôlé cette administration. Le chef du gouvernement a justifié sa décision en expliquant que le président de la réserve avait signé deux contrats pour 35 millions d'euros avec une entreprise qui avait jusque-là un chiffre d'affaire de 74.000 euros. Le Premier ministre s'interroge sur le choix de cette entreprise qui n'officiait pas dans ce secteur. Le contrôle a mis la main sur des documents qui avaient été cachés : ceux-ci indiquent que la commission avait remis un avis défavorable sur le choix de cette entreprise. Le contrat a été néanmoins signé par Kičura et l'administration a acheté des tests qui n'avaient pas été commandés par le ministère de la santé qui n'en avait d'ailleurs pas besoin. L'Agence nationale de la police criminelle (NAKA) avait lancé une procédure pénale à l'encontre de cette administration concernant ses achats, dont son acquisition d'appartements à Bratislava.

Achat d'appartements

L'intéressé a rejeté les accusations liées à la signature de ce contrat et aussi les soupçons pesant sur les deux appartements achetés par son fils. L'ancien Premier ministre Peter Pellegrini a déclaré via les médias sociaux qu'il fallait vérifier les accusations à l'adresse de monsieur Kičura.

Lundi, le procureur général de la République slovaque Jaromír Čižnár a demandé à Miroslav Hlivák, président du Bureau des marchés publics (ÚVO), de vérifier les informations concernant l'achat de matériel médical par l'Administration nationale des réserves matérielles.

tasr

Jacques Hoflack Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??