Boris a Brambor
Boris a Brambor

Les lieux mystérieux de la Slovaquie

Les lieux mystérieux de la Slovaquie

Si vous aimez les histoires effrayantes, les lieux mystérieux, les vieilles légendes, nous vous invitons à la découverte des endroits les plus mystérieux de la Slovaquie, qui sont littéralement des lieux effrayants.

La maison du bourreau à Trencin en Slovaquie de l'Ouest. Aux 16ème et 17ème siècles, un bourreau a habité une maison bourgeoise au pied du château de Trencin, La maison comptait une chambre de torture et une prison. On peut y voir encore aujourd'hui les outils de torture. Le bourreau aurait exécuté de nombreux criminels, mais également de nombreux innocents. Il a finalement été exécuté lui-même pour un vol. C'est ce qui est enregistré dans les chroniques de la ville. Dans sa maison, encore aujourd'hui, vous pouvez entendre d'étranges sons et même voir bouger des objets. En 2006, le curé de la paroisse a béni cet endroit à cause d'un grand nombre de phénomènes inexplicables.

Le château de Sitno dans la région de Banska Bystrica en Slovaquie centrale, appartient sans aucun doute aux châteaux les plus mystérieux. Son site, qui est lié à de nombreuses légendes et mystères, a été formé par l'activité volcanique. Déjà dans la préhistoire, il y avait à cet endroit un lieu fortifié. Au 13ème siècle, il y avait un château médiéval. La légende dit que les chevaliers de Sitno y habitent encore de nos jours et que lorsque les habitants de la région se trouvent dans le besoin, ils viennent à leur secours. On raconte également que Sitno était aussi une sorte de porte de l'enfer ou un lieu renfermant un trésor ou un foyer d'âmes qui n'ont pas pu venir au monde.

Le tombeau du Comte au château de Bojnice, situé dans la région de Trencin. Ce château est principalement associé à des contes de fées, mais il est également lié à un mystère concernant la tombe du comte Ján František Pálffy, décédé en 1908. Le comte est enterré dans un sarcophage, mais quelques années après sa mort, un fluide de consistance similaire au miel s'est mis à couler de ce sarcophage. Les scientifiques ont cependant décrit ce fluide comme étant des résidus minéralisés générés par une réaction chimique. Pourtant, la presse a interprété ce fluide comme étant les larmes du comte, qu'il aurait versées par tristesse, car sa progéniture avait vendu les objets se trouvant dans le château sans respecter son testament. En 1933, un autel a été volé, ce qui aurait aussi chagriné le comte. Cependant, quand l'autel a été retrouvé à Prague en 1995, le fluide s'échappant du sarcophage a cessé de couler.

L'église gothique de Tous-les-Saints à Ludrova. Au Moyen Âge, l'ordre mystérieux des templiers était également actif dans l'église de la Toussaint à Ludrova en Slovaquie centrale, près de Ruzomberok. Le maître des templiers, Johann Gottfried von Herberstein, y aurait été vraisemblablemententerré avec son trésor en 1230. Parfois, les esprits des morts apparaissent ici, et on raconte également que cette église relie par des couloirs souterrains le monastère des Templiers sur le mont appelé Moine.

La colline de Velestur. Dans les collines de Kremnické, en Slovaquie centrale, dans la région de Banska Bystrica se trouve le pic de Velestur et une mystérieuse inscription, découverte au 19ème siècle par l'archiviste Pavel Križka. A l'époque préhistorique, les Slaves auraient gravé cette inscription en écriture runique sur l'un de ces rochers d'andésite. Certains disent cependant que ce ne sont pas les Slaves, mais les Celtes ; et d'autres affirment qu'il ne s'agit que d'une supercherie de l'époque du renouveau national slovaque. Mais le nom lui-même est composé de deux Dieux slaves, Velesa et Tura, de sorte que cette colline est considérée comme un lieu sacré qui attire de nombreux amateurs de choses mystérieuses.

Le rempart des géants. Ce remblai en terre et en pierre, allant de la colline de Sitno à la rivière Ipeľ, puis en Hongrie ou en Pologne, a une largeur maximale de 15 mètres et une hauteur de 4 mètres environ. C'est en quelque sorte la muraille de Chine slovaque, un rempart volcanique ou le mur du diable. Qui a construit ce mur reste un mystère même si les constructeurs sont considérés comme des géants, des diables, des Celtes, des Romains ou des Allemands voire même des extraterrestres.

Le trou du dragon. On suppose, selon une légende, que dans la réserve naturelle nationale appelée « Les roches de Sulovske » dans la région de Zilina a vécu un dragon. Bien que les preuves de la présence du dragon n'aient pas été retrouvées, la grotte s'y trouvant porte le nom du dragon - Šarkania diera. Néanmoins, on a découvert qu'au cours de l'âge de la pierre l'homme préhistorique a vécu dans cette grotte ; pendant un certain temps, même l'ours des cavernes l'a occupée.

Le château de Sklabiňa. Ce mystérieux château situé dans la région de Zilina attire toujours des amateurs de l'occultisme etde la magie noire. Au 13ème siècle, un château-fort y a été construit à partir du château en bois qui s'y trouvaitAujourd'hui, ce n'est plus qu'une ruine, mais les fondations sont remarquables. On dit que lors de tempêtes y apparait un chevalier noir, et qu'on entend des voix étranges et des cliquetisde chaînes. Dans le sous-sol, s'y trouverait un énorme serpent qui se nourrit de vin et de sang. Grâce à ces ressources inépuisables, le serpent est sensé avoir survécu jusqu'à nos jours et occuperait toujours les lieux.

Les boules de pierre de Megoňky dans la région de Kysuce. Depuis 2003, ces étranges sphères en pierre constituent un monument naturel. Elles ont été découvertes lors de l'exploitation de la carrière de pierre de Padyšák en 1988, mais leur création est un mystère à ce jour. Les scientifiques ont avancé la théorie selon laquelle ces boules seraient aussi vieilles que les grès locaux, et que l'eau les aurait probablement ainsi façonnées. Cependant, on dit parfois que ce seraient des extraterrestres qui auraient formé ces pierres.

Les mégalithes de Holíč. Dans la ville de Holíč, en Slovaquie de l'Ouest, dans la région de Trnava, on peut voir des pierres étonnantes, le site est surnommé le Stonehenge de Slovaquie. Le plus haut mesure plus de deux mètres. À ce jour, des auteurs inconnus ont gravé sur certaines de ces pierres des inscriptions ou des symboles mystérieux. Ces 22 pierres ont été découvertes en 1988 lors de la construction d'un lotissement d'habitations. Les rochers ont été ensuite déplacés sur le site qu'ils occupent actuellement. Ces mégalithes ont été disposés selon la structure qu'ils auraient pu former pendant l'âge de fer, époque à laquelle ils ont probablement été érigés.

Tatiana Minarovičová Foto: TASR