Športová televízia
Športová televízia

Réponses web 210606

Réponses web 210606

Jacques Augustin

Combien la Slovaquie compte d'aéroports internationaux et qu'en est-il de celui de Bratislava?

En Slovaquie il y a 36 aéroports, dont 18 sont avec des pistes en dur. 6 aéroports entrent dans la catégorie d'aéroports internationaux, ceux de Bratislava et Kosice qui sont les plus grands avec en temps ordinaire le plus grand nombre de mouvements.. Viennent ensuite ceux de Piestany, Poprad, Sliac près de Banska Bystrica et Zilina. Un autre est classé comme aéroport international, celui de Nitra. C'est un petit aéroport avec piste en herbe, pour les petits avions à moteur et pour les hélicoptères ou pour les planeurs. Depuis le 1er juillet 2019 peut y fonctionner le service des douanes.

Quant à celui de Bratislava du nom de M.R Stéfanik, il appartient à l'Etat et a subi la crise du coronavirus. L'an passé il n'a été fréquenté que par 405 097 passagers alors qu'en 2019 il en avait vu passer 2 290 242. La baisse représente ainsi 82 %. En 2018, la meilleure année de son histoire, le nombre de passagers s'est élevé à 2 292 712. Pendant la période de la crise, si le nombre de passager a été radicalement réduit, le cargo fonctionnait et a augmenté. Et pendant une certaine période le tarmac de l'aéroport de Bratislava a servi d'un immense parking pour les avions qui étaient en arrêt à cause du COVID.

Depuis le 1er juin dernier, l'aéroport ouvre les horaires d'été avec 28 lignes régulières et les vols charter. Seront desservis les aéroports en Grande Bratgne, Grèce, Espagne, Bulgarie, Sardaigne et les destinations touristiques en Egypte, à partir du début juillet seront ouvertes les lignes vers Paris-Beauvais et Bruxelles-Charleroi.

Gilles Gautier

Le prix du pain en Slovaquie. Après nous avoir informé qu'à Lucé une baguette coûte 1 euro, mais que l'on peut obtenir le prix de 3 euros pour 4 baguettes achetées simultanément, Gilles Gautier demande, si en Slovaquie c'est pareil.

Difficile de vous répondre, Gilles, car il n'existe en Slovaquie rien de comparable à la célèbre baguette française ou autres formes de pains. De plus leur variété est fort étendue et selon le type de farine et autres matières premières utilisées le prix d'un kg peut varier entre 1euro 50 jusqu'à 4 euros. En plus, la forme du pain n'est pas pareille, le pain traditionnel slovaque se présente le plus souvent sous forme d'une miche et se coupe en tartines.

Qu'en est-il de l'ouverture des commerces le dimanche, si oui les salariés sont-ils volontaires et mieux rétribués? De manière générale le repos dominical dans ce secteur est-il respecté?

Lescommerces peuvent fonctionner le dimanche et ceux qui sont ouverts, à savoir surtout ceux qui se trouvent dans les centres commerciaux, ceux des villes, ensuite ceux qui vendent les marchandises pour bricolage et jardinage, ont une obligation de ne pas forcer leurs salariés de travailler les dimanches et les jours de fête et pour ceux qui veulent travailler, de mieux les rémunérer. Les samedis après-midi, c'est 50% de salaire horaire en plus et les dimanche et fêtes la somme horaire est majorée de 100%. Très souvent, ces jours-là sont embauchés les étudiants ou d'autres personnes qui cherchent à arrondir leurs fins de mois.

En France chaque année sont publiés les chiffres concernant les décès enregistrés l'année précédente cause par cause. Est-ce pareil en Slovaquie et quels sont ceux-ci, Covid s'y ajoutant?

Les statistiques 2020 nous montrent que le nombre de décès en Slovaquie en 2020 a atteint plus de 59 mille personnes. Si nous devons prendre en considération les causes des décès, viennent en tête les maladies cardiovasculaire pour plus de 27 mille personnes, la seconde cause sont les cancers avec un chiffre très élevé lui aussi, 14 mille. La troisième cause du décès a été le COVID aves 4004 morts, ce qui représente 6,8 % du nombre total. La surmortalité par rapport à la moyenne des années précédentes a été 5565 morts.

Cela avait-il un impact sur l'évolution démographique? On peut vous répondre affirmativement compte tenu du nombre de décès survenus consécutivement à COVID, mais quant au bilan global comparatif décès/ naissances pour déterminer cet impact, pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, le nombre de décès était plus élevé en 2020 que le nombre de naissances. 59 089 morts contre 56 650 naissances. La baisse naturelle du nombre d'habitants représente donc - 2430 personnes. le nombre de décès dû au COVID 19 en 2020 - 2250 personnes Le nombre de décès en général par rapport à 2019 + 11%

Michel Beine

Les jardineries en Slovaquie - sont elles nombreuses?

Oui, elles sont nombreuses, il s'agit soit de grandes chaines de magasins de bricolage qui ont de beaux et grands rayons de jardinerie ou l'on vend tout, allant de semences des légumes et de fleurs, ensuite toutes sortes de plantes d'intérieur ou d'extérieur, les arbustes, les arbres jusqu'aux outils et machines nécessaires pour jardiner et les accessoires de toutes sortes. Quant aux plantations les plus importantes, on peut citer de nombreux vergers pour produire abricots, pêches, brugnons, pommes, poires et autres fruits et puis de plus en plus de champs de fraises, framboises ou mûres où l'on peut même venir cueillir soi-même les baies à des prix très intéressants. Quant aux concours des plus jolis spécimens, oui, cela existe, mais s'est organisé plutôt à une petite échelle, comme dans les villages ou dans les colonies de jardins.

Les oignons en Slovaquie

Toutes sortes d'oignons sont cultivées dans notre pays, il existe des producteurs qui s'orientent uniquement à cette culture dans toute sa largeur, avec toutes les espèces connues. Donc on trouve des oignons blancs, jaunes ou rouges, les échalotes de plusieurs sortes, de l'ail… Dans la cuisine slovaque, on utilise beaucoup d'oignons, surtout pour préparer les viandes en jus et les sauces et souvent, on les fait dorer pour orner un plat et rehausser son goût. Les oignons font partie intégrante de la choucroute, nombreux sont encore les slovaques pour qui la préparation de la choucroute est un vrai rituel au mois de novembre. Les « placky », galettes de pommes de terre ne seraient rien sans le goût d'oignon qu'on rajoute à la pâte. Mais la soupe à l'oignon ne fait pas partie des traditions culinaires slovaques.

Katarína Vassalová Foto: TASR

Živé vysielanie ??:??

Práve vysielame