80e anniversaire de la création de l’Etat slovaque

Gros plan

80e anniversaire de la création de l’Etat slovaque

14. 03. 2019 15:18

Ce 14 mars 2019, le peuple slovaque se rappelle une date anniversaire ronde dans l'histoire de leur pays : le 80ème de la création d'un Etat slovaque, né sur les ruines de la Tchécoslovaquie à la veille de la seconde guerre mondiale 1939 - 1945.Une date marquant l'avènement d'une république qui n'a jamais fait l'unanimité. Pour les uns, c'était le sommet de leurs efforts d'avoir enfin un Etat national dans lequel ils se sentaient maîtres de leur destin, pour les autres le début d'une période de souffrance et d'injustice qui se traduisait par les expulsions des originaires tchèques et par les mesures de déportations pour la plupart tragiques de certains groupes de la population, tels les juifs, les rom, ou les slovaques qui déplaisaient au régime de l'époque.

Vu l'espace réduit dont nous disposons pour présenter le gros plan, nous allons juste évoquer les circonstances historiques, intérieures et extérieures qui ont contribué à la création de cet Etat.

La République tchécoslovaque a été affaiblie par le dictat de Munich de septembre 1938 et a perdu plusieurs parties de son territoire. A l'intérieur du pays, le parti populaire slovaque dirigé par Andrej Hlinka réclamait depuis longtemps au parlement tchécoslovaque d'accorder une autonomie à la partie slovaque de la république et la présidence de ce parti a approuvé, le 6 octobre 1938 un document, appelé l'Accord de Zilina, déclarant le droit de la population slovaque à l'autodétermination. En annexe se trouvait la proposition de décentralisation du pouvoir gouvernemental. Le même jour et par télégramme, le gouvernement central tchécoslovaque nommait Jozef Tiso premier ministre lui conférant les pleins pouvoirs pour la Slovaquie. Le parti de Hlinka s'est ensuite approprié progressivement le pouvoir absolu et a interdit pour la plupart les autres partis politiques, excepté ceux qui représentaient les minorités allemande et hongroise. En décembre 1938 ont eu lieu des élections législatives pour créer la diète slovaque. L'objectif était la création d'un Etat indépendant s'appuyant sur un soutien économique et politique à Berlin. Jozef Tiso, accompagné de ses proches collaborateurs s'est rendu à Berlin le 13 mars 1939. En sa capitale, Hitler a annoncé qu'il avait décidé d'en finir avec les tchèques et que la Slovaquie devait devenir indépendante sous protection allemande. Au cas contraire, l'Allemagne se désintéresserait de son sort ce qui aurait probablement abouti au partage de son territoire entre la Hongrie et la Pologne. Le 14 mars, la diète slovaque a été convoquée et a approuvé la proposition de la loi portant sur la création d'une Slovaquie indépendante. Monsignore Jozef Tiso a exercé les fonctions du président de la République par intérim jusqu'au 26 octobre 1939, le jour où il a été officiellement élu président de l'Etat slovaque. Quant à la partie tchèque, le 15 mars 1939 elle a été occupée par les troupes allemandes et annexée à l'Allemagne sous le nom de protectorat Bohême-Moravie. Le but final des allemands était, après avoir remporté la guerre et sur le long terme, de germaniser toutes les nations slaves qui pour eux n'étaient pas aryennes et se trouvaient sur leur échelle tout juste au dessus des juifs.

L'Etat slovaque a été intégré dans la zone géopolitique national-socialiste après la signature de l'accord sur la protection avec l'Allemagne. Le parlement est devenu insignifiant et ce fut le gouvernement qui adoptait les directives ayant force de lois, comme celle anti-juive en 1941. En même temps se formait un mouvement clandestin d'opposition dont le but était le retour à la Tchécoslovaquie et dans lequel les communistes représentaient une grande force

La résistance intérieure qui s'était formée dans l'Etat slovaque a mené, en août 1944, au Soulèvement national slovaque, fait qui a rangé le peuple slovaque du côté des vainqueurs. Après les accords de Kosice le 5 avril 1945 dès la fin de la guerre, la Tchécoslovaquie a été rétablie mais pas dans ses frontières d'avant-Munich. En effet la Ruthénie subcarpatique a été cédée à l'Union soviétique rattachée à l'Ukraine en juin 1945, perdant de ce fait 12700km2 de son territoire et 750mille habitants 44/4'15


Katarína Vassalová Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??