Le comte Csaky donne à la Slovaquie de précieuses œuvres d'art

Gros plan

Le comte Csaky donne à la Slovaquie de précieuses œuvres d'art

08. 10. 2019 13:08

Le comte Moritz Csáky, descendant d'une des plus grandes familles nobles du royaume de Hongrie, a fait don à la République slovaque de plus d'une centaine d'œuvres d'art d'une valeur inestimable. La ministre de la Culture Ľubica Laššáková l'a personnellement remercié pour ce geste qui enrichira l'histoire slovaque et la culture contemporaine.

Le ministère de la Culture de la République slovaque a précisé qu'il s'agissait de peintures, d'un coffre à bijoux et d'objets d'artisanat portant les armoiries des Csaky et présentant l'histoire de la famille aristocratique.

« Ces dons enrichiront la culture et l'histoire de Spiš. Le comte Csáky souhaite que ces œuvres d'art rentrent à la maison, dans le pays où il est né. » Ľubica Laššáková

La ministre de la culture Ľubica Laššáková a rappelé que le comte avait manifesté sa volonté de faire don d'un ensemble d'œuvres d'art au musée de Spiš à Levoča dès 2017. La ministre a rencontré le professeur qu'elle a personnellement remercié au nom du ministère de la Culture. Elle a déclaré à l'issue de cette entretenue apprécier ce geste.

Grandeur et misère de l'aristocratie

L'histoire de la famille Csáky, dont les racines remontent à la Transylvanie, est principalement associée à la région de Spiš, à l'est de l'actuelle Slovaquie. Dans les années trente du XVIIe siècle, les Csaky devinrent propriétaires du château de Spiš, avec les manoirs et les terres, avant d'être expropriés par les décrets Beneš. Aurait-il voulu qu'on lui rende ce patrimoine ? Le comte avait répondu par la négative dans un entretien en 2012 pour les médias slovaques.

« Par principe je veux rien récupérer. Cela conduirait à davantage d'injustice envers les personnes qui ont déjà des maisons construites sur ces anciennes terres. Et je ne saurais pas quoi en faire moi-même. Donc ça ne m'intéresse pas qu'on me rende quoi que ce soit. On ne peut remonter le temps, il faut prendre les choses comme elles sont. » Comte Moritz Csáky

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la famille a émigré en Autriche, où vit actuellement le comte Moritz Csáky. Il est devenu professeur d'université. En tant qu'historien autrichien réputé, il enseigne que la tolérance est la manière de comprendre les différences qui font de l'Europe ce qu'elle est. Cela met également en évidence l'hétérogénéité de notre continent. Né à Levoča en 1936, le comte n'a jamais oublié la région de Spiš qu'il a toujours considérée comme sa maison.

tasr

Jacques Hoflack, Foto: culture.gov.sk

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??