La profession la plus demandée est celle de journaliste

Gros plan

La profession la plus demandée est celle de journaliste

12. 02. 2020 15:00

Les Slovaques ont désormais dans leur panoplie d'ambitions professionnelles une orientation berçant leurs rêves. Celle d'embrasser la carrière de journaliste. A la suite d'une nouvelle analyse effectuée par le portail orienté à la recherche des offres professionnelles en vogue par l'agencée Profesia.sk, pour la première fois, le travail au sein d'une rédaction s'est hissé en tête du classement. Alors qu'en 2018, 23 personnes se sont intéressées au travail dans le domaine du journalisme, en 2019, se sont 37 demandeurs qui se sont manifestés. Le métier de journaliste a donc détrôné le favori de longue date - le travail administratif.

Aux dires de M.Jan Hacek, chef de la plus ancienne chaire de journalisme en Slovaquie inclus dans le cursus de l'Université Comenius à Bratislava, tous leurs étudiants après avoir achevé les études de journalisme ont trouvé un emploi dans le domaine des médias. Donc, a-t-il constaté cela veut dire qu'ils sont effectivement recherchés sur le marché du travail. En témoignent aussi les chiffres. Chaque année, les médias recherchent plus de 1100 nouveaux collaborateurs, mais les écoles supérieures slovaques spécialisées ne sont capables de fournir ce marché annuellement qu'à hauteur de seulement 600 nouveaux professionnels aptes à travailler dans le domaine des médias.

Selon les spécialistes, il existe plusieurs raisons pour lesquelles l'intérêt du travail dans le domaine des médias s'est rehaussé. L'un d'eux est la rémunération. Malgré le fait que le salaire moyen dans cette sphère s'élève depuis longtemps au-dessus du salaire moyen général des secteurs de l'économie slovaque, au cours des derniers mois, il a commencé à s'élever d'une manière importante. Le salaire moyen brut d'entrée a été porté inter annuellement de 889 à 1053 euros.

Selon l'analyste de l'Institut de l'emploi Alexej Dobrolubov, la raison pour laquelle on a enregistré une augmentation de l'intérêt vis-à-vis de ce métier, est le fait que lors des derniers temps on parle beaucoup de celui-ci dans la vie publique. Également, a-t-il souligné aussi que nombreux médias slovaques n'exigent pas lors du recrutement de la part des candidats qu'ils soient munis du diplôme de journaliste.

Source : Hospodárske noviny


Kristína Hanáková Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??