Nouvelles règles pour les transfrontaliers

Gros plan

Nouvelles règles pour les transfrontaliers

27. 04. 2020 14:04

Jan Mikas, chef du service national d'hygiène publique proposera lors de la réunion de la cellule centrale de crise de la République slovaque, un ajustement des mesures concernant les personnes effectuant des navettestransfrontalières, les travailleurs des services de santé et les travailleurs sociaux afin qu'ils aient des conditions simplifiées lors de l'entrée sur le territoire de la Slovaquie. Il a ainsi réagi au rassemblement de protestation hier dimanche à la frontière slovaco-autrichienne de Berg à Bratislava.

Le Bureau de santé publique surveille et évalue quotidiennement la situation épidémiologique en Slovaquie et dans les pays voisins en ce qui concerne l'impactdu COVID-19 et ajuste ses décisions afin d'éviter autant que possible sa propagation.

Au moment de la décision des mesures concernant les transfrontaliers ou le personnel médical de l'étranger, le développement de la morbidité COVID-19 dans les pays voisins n'était pas optimum. Cependant, la situation épidémiologique dans les pays voisins s'est nettement améliorée ces derniers jours, et l'hygiéniste en chef de la République slovaque a donc décidé de proposer une simplification des modalités.

Le ministre de l'Intérieur de la République slovaque, Roman Mikulec, a réagi également à ce rassemblement à la frontière de Berg. "Nous respectons le droit des personnes d'exprimer librement leur opinion, mais je suis désolé que dans la situation actuelle, elles se soient elles-mêmes exposées au risque d'infection lorsqu'elles organisent des manifestations de masse. Dans le même temps, je considère cet événement comme injustifié, étant donné qu'il existe une communication permanente avec le Bureau de santé publique et l'hygiéniste en chef, qui évaluent l'évolution actuelle de la situation épidémiologique. ", a-t-il déclaré.

Il a souligné que le Ministère de l'Intérieur de la République slovaque n'a pas compétence pour décider de lui-même de telles mesures. Selon lui, le gouvernement ne doit jamais agir dans l'intérêt d'un groupe spécifique de la population, mais toujours sur la base d'analyses approfondies en relation aveclesintérêts de la République slovaque et de ses citoyens.

Le ministre rappelle également que les résultats obtenus jusqu'à présent en Slovaquie parlent d'eux-mêmes. Le nombre de personnes infectées et le nombre de décès sont spectaculairement inférieurs à ceux, prévus par l'estimation la plus optimiste du développement de la pandémie, il y a quelques semaines. En termes de proportionnalité à la population, la Slovaquie se classe parmi les premières au rang mondial pour le plus faible nombre d'infections et de décès. " Ce sont des chiffres et des faits qui sont en même temps une preuve claire que les mesures que nous prenons ont du sens et fonctionnent ", a souligné Mikulec.

Tatiana Minarovičová Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??

Jetzt auf Sendung / Práve vysielame