Précautions quant à l’ouverture des frontières

Gros plan

Précautions quant à l’ouverture des frontières

11. 05. 2020 13:14

Selon le premier ministre Igor Matovic, environ 2 500 personnes porteuses du COVID-19 peuvent se déplacer en Slovaquie. Ils peuvent être porteurs du virus et ne sont pas identifiés car ils ne se rendent pas compte d'être porteurs de la maladie. Igor Matovič s'est entretenu avec le Premier ministre tchèque Andrej Babiš au sujet de l'ouverture des frontières. "Nous devons nous mettre d'accord sur une politique commune aux frontières", a-t-il déclaré. Les experts, les épidémiologistes et les spécialistes des maladies infectueuses devraient également être consultés quant à l'ouverture des frontières. Le moment est proche où le taux de personnes infectées sera sensiblement identique dans les deux pays, et les frontières perdront alors leur sens, selon le Premier ministre. "Ce virus est venu en Slovaquie depuis l'étranger, donc le fait que nous parvenions à l'éliminer ici, nous devons le préserver ", a-t-il déclaré.

Pour sa part, le Secrétaire d'État au ministère des Affaires étrangères, Martin Klus a déclaré que la Slovaquie peut créer un mini Schengen. Les ministres des affaires étrangères de la Slovaquie, de la République tchèque et de l'Autriche discutent d'un éventuel assouplissement de la situation aux frontières entre ces pays. Selon lui, ces pays affichent "la plus grande volonté" et sont aussi ceux dont le plus de citoyens dépendent de l'ouverture de ces frontières.

Il peut être envisagéque les frontières avec la République tchèque et l'Autriche pourraient s'ouvrir pendant l'été. Il affirme également que des pays comme la Croatie, la Bulgarie et la Grèce incitent fortement la Slovaquie à la reprise du trafic aérien ou la création de corridors touristiques.

Le vice-président de la commission du Parlement slovaque pour les affaires européennes, Peter Kmec, estime que des solutions intelligentes sont une condition préalable à l'ouverture des frontières. « Je ne m'attends pas à ce que les frontières soient complètement ouvertes au niveau européen cette année, mais je peux l'imaginer au niveau de ce mini-Schengen, où nous pouvons tester les personnes qui circulent » a-t-il commenté.

Tatiana Minarovičová Foto: TASR

Ecouter en direct / Živé vysielanie
??:??