Lauréate de plusieurs Prix prestigieux Michaela Jurovská

Lauréate de plusieurs Prix prestigieux Michaela Jurovská

Mardi 23 juin au cours d'une cérémonie solennelle au Palais Zichi s'est déroulé la remise officielle des appréciations et prix du Fond littéraire pour les traductions artistiques des livres étrangers publiés en 2019.

Le jury a été soumis à une lourde tache ayant à évaluer les œuvres et choisir les lauréats des appréciations décernées parmi 35 œuvres prosaïques, 11 poétiques, 4 titres pour enfants et la jeunesse, 22 essais et une pièce de théâtre. 19 maisons d'édition ont proposé ses publications. Le président du jury Alexander Halvoník a mis l'accent sur le fait que le plus grand nombre de livres a été traduit de l'anglais. Parmi les traductions de langues que l'on rencontre le mois souvent il a mentionné l'hébreu, le chinois et le portugais.

Distinctions des traductions du français

Concernant les auteurs français, Mária Ferenčuhová s'est vue décerner une distinction pour la traduction du roman de Michel Houellebecq Extension du domaine de la lutte ( Rozšírenie bojového poľa ) publié aux éditions Literárna bašta, et encore Ľubomír Feldek pour la traduction de l'œuvre de Guillaume Apollinaire Je ne veux pas travailler (Nechce sa mi pracovať) publiée par la maison d'édition Slovart.

Le Prix Ján Hollý du Fond littéraire 2019 a été remis à Michaela Jurovská pour sa traduction de l'Herbe rouge (Červená tráva) de Boris Vian publié par les éditions Petrus. Quels romans de Boris Vian sont traduits en slovaque? Réponse de Michaela Jurovská.

Michaela Jurovska

Ce n'est pas pour la première fois que cette excellente traductrice est lauréate de ce prix prestigieux. Elle s'est déjà vue décerner le Prix Ján Hollý en 1986 et aussi en mai 2002 pour la traduction du roman L'amour et l'Occident (Západ a láska) de Denis de Rougemont.

Michaela Jurovská traduit également de l'italien. En juin 2012 elle s'est vue décerner le Prix Elsa Morante pour ses activités développées dans la traduction et promotion de la culture italienne, ainsi que pour la traduction du roman Guépard de Giuseppe Tomasi di Lampedusa.

Soulignons que Michaela Jurovská en sa qualité de traductrice très appréciée a reçu la reconnaissance de ses pairs pour l'ensemble de son œuvre en étant également lauréate du Prix Blahoslav Hečko.

FÉLICITATIONS de RSI!!!

tasr, rsi

Zuzana Borovská Foto: TASR