Boris a Brambor
Boris a Brambor

76e anniversaire du Soulèvement national slovaque

76e anniversaire du Soulèvement national slovaque

Demain 29 août 2020, la Slovaquie se remémorera l'un des plus grands évènements de son histoire : le Soulèvement national slovaque, à l'occasion du 76ème anniversaire de cet héroïque mouvement insurrectionnel contre l'entrée des unités d'occupation de la Wehrmacht sur le territoire slovaque et contre le régime autoritaire de l'Etat slovaque et de son président Jozef Tiso.

Depuis l'instant de sa proclamation le 15 mars 1939, une première République slovaque considérée souveraine et indépendante se trouvait néanmoins assouvie par un pacte de défense signé entre le Reich allemand et le nouvel 'État slovaque, et placé dans l'obligation de collaborer avec l'Allemagne nazi dans les domaines militaires et économiques. Ce jusqu'au 29 août 1944, venu s'inscrire à jamais dans les annales lorsque la population a fait montre de son courage et de sa détermination de s'insurger contre le régime en place aux tendances fascistes, réclamant l'intervention des forces alliées nazi pour museler la résistance intérieure prenant de l'ampleur dans le pays et anéantir toute rébellion. Ce bien que la libération du territoire slovaque et la fin de la seconde guerre mondiale se soienttrouvées alors encore loin dans notre espace géographique. En même temps, cette insurrection peut aussi être considérée comme un évènement qui a placé la Slovaquie et Tchécoslovaquie du côté des vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale. C'est la ville de Banská Bystrica au centre de la Slovaquie qui était le cœur de cette insurrection et c'est du studio de la radio slovaque de cette ville, « l'Emetteur slovaque libre » qu'a été donné l'ordre de la déclencher en émettant l'appel « Začnite s vysťahovaním » - Déclenchez le déménagement.

Au Soulèvement national slovaque ont participé, hormis la population du territoire concerné, aussi des unités de l'Armée slovaque sous le commandement des officiers supérieurs du Quartier général Jan Golian et Rudolf Viest . Ont rejoint le mouvement des combattants issus de plus d'une vingtaine de nations, dont parmi eux des français. Ces hommes étaient commandés par Georges Barazer de Lannurien, saint-cyrien et lieutenant à l'époque qui avait été fait prisonnier en 1940, mais était parvenu à s'évader de son camp et rejoindre les montagnes slovaques. Il a regroupé d'autres évadés français des camps de prisonniers allemands regroupés pour la plupart en Hongrie d'où ils s'échappèrent clandestinement non sans risques et même au péril de leur vie et de celles des slovaques qui les ont aidés pour rallier de Lannurien dans son camp établi près de Martin au lieu-dit Kantor. Cette unité de partisans a joué un rôle important aux côtés des partisans slovaques, surtout lors de la bataille de Strečno, où un mémorial est érigé à la gloire des partisans français. 56 ont perdu la vie dans les combats de l'insurrection,dont les tout premiers à Strečno et 45 ont été blessés.
Les unités allemandes bien plus nombreuses et entrainées et bien plus aguerries que les insurgés, ont réduit à néant ce soulèvement dans la nuit du 27 au 28 octobre 1944, et une partie des combattants parvenus à s'échapper a rejoint la résistance. Au sein de celle-ci ils ont poursuivi la lutte contre les nazis jusqu'à la libération du pays au printemps 1945.

Le programme officiel des célébrations du 76e anniversaire est prévu sur 2 jours. Vendredi 28 août à 19 heures un concert sera donné par l'Opéra national de Banska Bystrica dans l'enceinte du Mémorial SNP. Le 29 août, le programme officiel des célébrations se poursuivra mais exclusivement sur invitation en raison de la pandémie de la COVID 19.Il s'ouvrira par le survol des avions des forces armées slovaques et par le dépôt des gerbes au pied du mémorial en présence des trois plus hauts représentants de l'Etat. La partie officielle est cette année ouverteen tout premier lieu réservée aux quelques vétérans ayant participé au Soulèvement national slovaque, encore de ce monde, puis ensuite aux représentants des missions diplomatiques en Slovaquie et à ceux de l'Association slovaque des militants contre le fascisme. Le grand public peut assister aux spectacles donnés en plein air mais de manière restrictive et un appel lui a été lancé pour suivre l'ensemble de ces manifestations depuis son domicile sur leur écran de télévision, celle-ci retransmettant en direct leur ensemble.

Katarína Vassalová Foto: TASR