Boris a Brambor
Boris a Brambor

Les Slovaques suppriment les vacances pour septembre

Les Slovaques suppriment les vacances pour septembre

Une réaction en chaîne s'est produite lorsque des informations sur l'élargissement de la liste des pays à risque ont été rendues publiques. Selon le président de l'Association slovaque des agences de voyages (SACKA) Roman Berkes, les clients des agences de voyages annulent leurs voyages pour le mois de septembre.

« La plupart des agences de voyages, par exemple, ont des dates d'arrivée en Croatie vendredi et samedi. Donc, dans les prochains jours, personne ne se rendra en voyage en Croatie, organisé par une agence de voyage », a-t-il déclaré.

En général, selon lui, les clients ne sont pas intéressés par les voyages dans des pays classés en zone rouge. Il a déclaré qu'ils n'avaient pas 5 à 10 jours à consacrer pour rester en quarantaine à domicileau retour. « Nous avons constaté que les clients des agences de voyages n'avaient pas autant peur du risque de maladie que de l'introduction d'une mesure inattendue et inopinée sur les obligations de quarantaine dans les pays verts », a déclaré Roman Berkes.

A partir du 1er septembre, parmi les « pays rouges » en termes de nouvelle pandémie de coronavirus sont classés la Croatie, la France, l'Espagne, les Pays-Bas, la Belgique et Malte. Les personnes qui reviennent d'un pays à haut risque après le 1er septembre devront subir une quarantaine de dix jours. Le ministre de la Santé Marek Krajčí en a informé après une réunion du Conseil d'experts. Il a indiqué que la Grèce deviendrait également peut-être l'un des pays à risque, vers lequel il ne recommande pas de maintenir un voyage prévu.

Tatiana Minarovičová, Foto: TASR