Économie slovaque a chuté dans les chiffres rouges

Économie slovaque a chuté dans les chiffres rouges

Moins de travail, des salaires plus bas et des chiffres rouges en pratiquement tous les secteurs - voilà l'image présentée par l'économie slovaque au deuxième trimestre 2020. La raison en a été d'évidence comme en beaucoup d'autres pays la pandémie du nouveau coronavirus.

L'économie slovaque a atteint son plus profond déclin depuis 1996. Au deuxième trimestre, le PIB de la Slovaquie a chuté de 12,1% en comparaison annuelle. Selon les spécialistes en statistiques, l'affaiblissement significatif de la performance économique de l'économie a résulté d'une chute historique de la demande non seulement étrangère mais aussi intérieure. La demande étrangère a chuté de 26,8%, tandis que les importations de biens et de services ont chuté de 27%.

La production de véhicules, une part importante de l'industrie en Slovaquie, a chuté de plus de 50%. Une baisse a été enregistrée dans la plupart des secteurs de l'économie, pour certains d'entre eux elle a été supérieure à 20 %. Par exemple, le milieu industriel a chuté de 25,4%, celui des arts, des divertissements et les loisirs et autres activités ont chuté de 22,3%. Une baisse à deux chiffres d'une année sur l'autre a également été enregistrée dans la construction, le commerce, le transport, la logistique, l'hébergement et les services de restauration.

Selon les informations publiées par l'Office national des statistiques le nombre de chômeurs a augmenté de 14,8 % par rapport à l'année dernière. Ainsi, 22 800 personnes se sont retrouvées sans travail. Une telle hausse a été observée pour la dernière fois il y a dix ans - au deuxième trimestre de 2010. Le chômage a ainsi atteint actuellement 6,6%. L'emploi a le plus baissé dans les services, enregistrant une perte d'emploi pour 43 400 personnes en un an. S'est produit également un recul significatif de l'emploi dans la production industrielle, touchant 7 000 personnes ainsi qu'en agriculture pour 4 000 personnes.

Le nombre de travailleurs à l'étranger a également continué de baisser, se chiffrant à 6,2% de travailleurs en moins d'une année sur l'autre, soit 119 800 personnes. Dans les pays européens, la plupart des Slovaques travaillaient en Autriche, la baisse la plus élevée étant celle des Slovaques travaillant en République tchèque.

Le salaire mensuel moyen a baissé au deuxième trimestre pour la première fois depuis la création de la Slovaquie indépendante de 1,2% en comparaison interannuelle. Il s'est abaissé ainsi à 1088 euros.

Tatiana Minarovičová Foto: TASR