Les Slovaques commémorent la Journée des victimes de l’holocauste et de la violence raciale

Les Slovaques commémorent la Journée des victimes de l’holocauste et de la violence raciale

Ce mercredi 9 septembre, 79 ans se sont écoulés depuis que le gouvernement de la République slovaque de guerre (1939-1945) a pris le décret sur la position juridique des Juifs - dit « Code juif ». C'est la raison pour laquelle la journée du 9 septembre est devenue une journée commémorative, au cours de laquelle les Slovaques se souviennent des victimes de l'holocauste et de la violence raciale. Le Code juif comportait 270 paragraphes et constituait l'un des plus cruels ensemble de lois contre les juifs en Europe.

A cette occasion, une cérémonie de piété a été organisée au Musée de l'holocauste dans la ville de Sereď. Rappelons que le Musée de l'holocauste a vu le jour dans les locaux de l'ancien camp de concentration établi dans cette localité. A la cérémonie a participé entre autres le Premier ministre du gouvernement slovaque Igor Matovič qui a souligné dans son allocution l'impérieuse nécessité de lutter contre le néofascisme et qu'a jamais ne devraient- t- être oubliées ses victimes au cours de la seconde guerre mondiale.

A l'occasion de cette Journée commémorative, le chef de la diplomatie Ivan Korčok a appelé les citoyens slovaques à ne pas oublier les victimes de l'holocauste et a souligné qu'il était important de savoir tirer les leçons des fautes criminelles de nos ancêtres. Mardi 8 septembre, le ministre des affaires étrangères et européennes a ouvert en compagnie de l'ambassadrice allemande Barbara Wolf le concert au palais Primatial à Bratislava, dédié au souvenir de l'holocauste et de la violence raciale. Le ministre slovaque a exprimé sa conviction que de telles manifestations constituent un moyen efficace de lutte contre la haine et la radicalisation.

Kristína Hanáková Foto: TASR