Boris a Brambor
Boris a Brambor

Biélorussie : le Smer-SD contre l’ingérence dans les affaires intérieures

Biélorussie : le Smer-SD contre l’ingérence dans les affaires intérieures

La Présidente de la République slovaque Zuzana Čaputová a reçu, hier jeudi, l'une des leaders de l'opposition biélorusse Svetlana Tsikhanovskaïa. La Présidente a hautement apprécié ses efforts et qu'elle garde espoir malgré sa situation difficile. Zuzana Čaputová a déclaré : « Elle mérite notre respect. »

Pour sa part, à l'issue de sa rencontre avec Svetlana Tsikhanovskaïa, le Premier ministre slovaque Igor Matovič a apprécié que le peuple réagisse contre le dictateur. Il a souligné : « C'est d'autant plus estimable quand ce sont les femmes qui s'opposent au dictateur et prennent la tête de la lutte contre l'oppression. » En même temps Igor Matovič a assuré que la Slovaquie ne reconnaitrait pas Alexander Lukašenko comme président de la Biélorussie.

Le parti d'opposition Smer-SD est contre l'ingérence du gouvernement d'Igor Matovič dans les affaires intérieures de la Biélorussie.

« J'ai toujours eu pour règle de ne pas ingérer dans les affaires d'autres pays. Et je suis très fier d'avoir été le Premier ministre du gouvernement qui a ordonné de retirer les militaires slovaques de l'Irak. J'ai refusé notre participation à l'aventure pétrolière américaine, suite à laquelle l'Irak a été dévastée », a déclaré le président du parti Smer-SD Robert Fico. Son parti n'envisage pas de commenter ce qui se passe en Biélorussie. « C'est un pays très sympathique, et c'est à lui-même de décider ce qu'il veut. À la place de la révocation théâtrale des diplomates slovaques de Biélorussie, je les engagerais à travailler pour renforcer la coopération économique et chercher des occasions et possibilités pour nos entrepreneurs », a souligné Robert Fico. Et d'ajouter qu'il ne pouvait pas soutenir la manière dont l'ouest voulait exporter en Biélorussie sa vision concernant le régime et ses représentants.

tasr

Zuzana Borovská Foto: TASR