Boris a Brambor
Boris a Brambor

Investissement dans la santé mentale

Investissement dans la santé mentale

En 2019, les psychiatres en Slovaquie ont reçu dans leurs cabinets un total de 393920 patients. Par rapport à l'année précédente, cela représente une augmentation de 2,6%. Plus de 1,87 million d'examens débouchant sur un trouble mental diagnostiqué ont été réalisés dans des cabinets psychiatriques, ce qui représente une augmentation de 1,4% par rapport à l'année précédente. La raison la plus courante d'hospitalisation concernait des personnes présentant un trouble mental et comportemental causé par la consommation d'alcool. Viennent ensuite les troubles névrotiques, liés au stress et psychosomatique, qui affectent 25,5% des personnes. Les troubles mentaux organiques représentaient 19,2% de toutes les personnes examinées.

La pandémie du nouveau coronavirus a également altéré l'état psychique d'un grand groupe de la population. Le nombre de personnes sollicitant une aide professionnelle a fortement augmenté ces derniers mois et le nombre de patients stabilisés se détériore. Au cours des huit derniers mois, on a enregistré une forte augmentation de l'anxiété, des troubles de stress. L'état de nombreux patients stabilisés à long terme s'est considérablement détérioré pendant la pandémie.

Le besoin de prévention dans le domaine de la santé mentale est déjà pris en compte par le gouvernement. « Avec d'autres ministères, nous formons un conseil gouvernemental pour la santé mentale », a déclaré le ministre de la Santé Marek Krajci. Le ministère envisage également de créer des centres de santé mentale, basés sur le fonctionnement d'équipes multidisciplinaires, soutient la création de cabinets psychiatriques et souhaite accroître la facilité l'accès aux examens pratiqués par professionnels dans les hôpitaux.

L'ambition du ministère de la Santé de la République slovaque est également d'augmenter le confort des patients dans les services afin que la Slovaquie s'aligne sur la norme européenne. « Dans le cadre du COVID-19, l'Organisation mondiale de la santé attire l'attention sur le fait également que le nombre de patients qui auront besoin de soins de santé mentale augmentera dans de nombreux pays. Nous devons également mettre en place un système de soins de santé de qualité dans ce domaine », a-t-il déclaré.

Tatiana Minarovičová Foto: TASR