Herec
Herec

Les vaccins contre le nouveau coronavirus bientôt en Slovaquie

Les vaccins contre le nouveau coronavirus bientôt en Slovaquie

Les vaccins contre le virus covid-19 seront gratuits pour les citoyens slovaques et la vaccination ne sera pas obligatoire. C'est ce qu'a déclaré le ministre de la santé publique Marek Krajčí à l'issue de la session ordinaire du conseil des ministres hier. Ce dernier a informé que la Slovaquie a précommandé dans le cadre d'une stratégie commune de l'UE 2,44 millions de doses à la société Pfizer. Dès que le vaccin sera à disposition dans l'UE, la Slovaquie recevra une partie aliquote selon l'accord conclu dans le cadre du mécanisme de la répartition au sein de l'UE.

A noter que la Commission européenne et les groupes pharmaceutiques Pfizer et BioNTech ont confirmé hier mercredi avoir conclu un accord pour la livraison de 200 millions de doses de leur vaccin expérimental contre le Covid-19.

Le ministre slovaque a souligné que la société Pfizer et son partenaire allemand ont annoncé que leur vaccin était efficace à plus de 90% sur la base des premières données d'un essai clinique à grande échelle résultant de la phase 3. De même, le ministre de la santé a informé que la Slovaquie a précommandé plus de 17 millions de vaccins auprès de 6 différents groupes pharmaceutiques. Le ministre Krajčí a mis en évidence que dans l'hypothèse où la Slovaquie n'aurait pas besoin de la totalité de ces vaccins, elle pourrait les mettre à disposition à d'autres pays dans le cadre du marché de l'UE. Le ministre a précisé que la semaine dernière la Slovaquie a déjà effectué cette démarche en proposant le vaccin précommandé développé par la société Johnson & Johnson pour l'adjoindre au marché de l'UE. Marek Krajčí a expliqué également le fonctionnement d'un système aboutissant à une telle situation. Il a souligné que chaque pays a commandé un nombre plus élevé de doses de vaccin. Tous les pays introduits dans le système peuvent décider s'ils ont besoin du vaccin ou non. Dans la seconde option ils peuvent l'offrir sur le marché à partir duquel d'autres pays pourront reprendre à leur compte cet engagement et donc feront l'acquisition des vaccins à disposition.

A noter que la Commission européenne s'efforce de coordonner les achats des États membres et les inciter à se préparer le plus en amont qu'il soit à importer et stocker les doses du futur vaccin ainsi qu'à organiser son inoculation massive à leurs populations. Le vaccin contre le covid-19 élaboré par la société Phizer/BioNTech doit être stocké à une température inférieure à -70 degrés celcius ce qui peut engendrer des problèmes logistiques en aval circuits commerciaux pharmaceutiques ainsi qu'aux hôpitaux.

Kristína Hanáková Foto: TASR