Influence négative de la pandémie sur les connaissances pratiques des étudiants

Influence négative de la pandémie sur les connaissances pratiques des étudiants

Près de 45% des étudiants de l'enseignement supérieur universitaire en Slovaquie se déclarent mécontents du déroulement de la formation à distance. Ils soulignent les incidents techniques qui l'accompagnent souvent, ainsi qu'une assistance insuffisante de la part du ministère de l'éducation nationale. Ceci ressort de l'enquête du portail Praxuj.sk qui a mis l'accent également sur les possibilités insuffisantes de formation pratique et de stages.

Le cofondateur du portail Jozef Gašparík constate : « Par suite d'incidents techniques les tests de plusieurs étudiants n'ont pas été validés. Les étudiants se plaignent aussi de la nécessité élevée de l'autoformation, ce qui peut constituer un grand problème. Selon lui, les étudiants interrogés estiment que le milieu de l'enseignement supérieur n'a apporté aucune aide aux étudiants, même à ceux des couches sociales plus faibles, pour leur assurer l'accès à internet ».

L'enquête révèle aussi qu'en Slovaquie lors de la crise du coronavirus, 1 étudiant sur 3 a perdu son emploi complémentaire indispensable pour subvenir à ses besoins. Près de 70% d'entre eux ne sont pas parvenus à retrouver un emploi parallèle jusqu'à maintenant.

Seulement un quart des étudiants a effectué un stage. Ce qui est alarmant, est qu'un tiers des étudiants s'est montré désireux de faire un stage, mais plus de 66% n'a pas pu l'effectuer. La crise du coronavirus a plus encore creusé le problème des stages qui est en lui-même compliqué en temps normal, constate Jozef Gašparík.

2184 étudiants de toute la Slovaquie, âgés de 21 è 23 ans, ont pris part à l'enquête du portail Praxuj.sk.

Zuzana Borovská Foto: TASR