17 ans au sein de l’Union Européenne

17 ans au sein de l’Union Européenne

Le 1er mai est marqué dans l'histoire nouvelle de la Slovaquie par une étape importante. Il marque le 17ème anniversaire de l'entrée officielle de la Slovaquie parmi les membres de l'Union Européenne en 2004. Après près de 10 années d'efforts considérables, de doute et de remises en cause, elle a atteint l'objectif qu'elle s'était donnée.

Selon le ministre des Affaires étrangères Ivan Korčok, l'UE est devenue un élément naturel de nos politiques nationales, ainsi que de la vie quotidienne des citoyens slovaques. Il voit les avantages de l'adhésion à l'Union dans la possibilité pour les citoyens de voyager, travailler et étudier librement dans ses pays membres. Il met également en évidence le marché unique de l'UE. Ce dernier, selon lui, accroît le potentiel économique et l'attractivité de la Slovaquie pour les investisseurs. Dans le même temps, il offre aux entrepreneurs slovaques un marché de près de 450 millions de consommateurs.

Aux dires d'Ivan Korčok, le soutien financier actuel des fonds européens a largement contribué au développement significatif de la Slovaquie. « Le plan de relance qui vient d'être approuvé constituera une autre impulsion et un apport financier souhaitées pour la modernisation de la Slovaquie, y compris la transformation verte et numérique si nécessaire », a-t-il déclaré. Il considère que l'adhésion de la Slovaquie à l'Union est la démarche la plus réussie de l'histoire du pays.

Il reconnaît que l'Union n'est pas sans défauts, mais pour la Slovaquie, c'est un espace politique, économique et culturel de base qui offre à ses citoyens, sécurité, stabilité et prospérité. Le ministre a également souligné que la confiance du public envers l'UE est actuellement la plus haute exprimée depuis dix ans. Selon lui, la Slovaquie est l'un des pays membres les plus intégrés. Il a rappelé que la Slovaquie faisait partie de l'espace Schengen depuis 2007, que depuis 2009, le pays a adopté l'euro et qu'en 2016, la Slovaquie a présidé le Conseil de l'UE.

Tatiana Minarovičová Foto: TASR