EURO 2020
EURO 2020

Les Slovaques planifient déjà des vacances à grande échelle

Les Slovaques planifient déjà des vacances à grande échelle

L'interdiction de voyager pour les loisirs, en vigueur en Slovaquie depuis environ deux mois, a été levée avec la fin de l'état d'urgence le 15 mai. Selon l'agence de voyages Pelikan.sk, cependant, les Slovaques prévoyaient leurs vacances cette année déjà durant l'état d'urgence. La société a constaté depuis début avril un intérêt croissant pour l'achat de billets et des séjours, vers les destinations littorales et les métropoles européennes.

« Parmi les destinations dominent actuellement les pays maritimes d'Europe. L'Espagne, qui était l'un des rares pays européens à opérer pendant les mois d'hiver, est au premier plan. C'est actuellement notre destination la plus vendue, représentant environ 30 % des ventes. Le deuxième pays le plus vendu est actuellement l'Italie. Pour citer des destinations spécifiques, Rome et la ville méridionale de Bari domine, en Espagne c'est principalement Barcelone et Alicante », mentionneKatarína Šuchterová de l'agence Pelikan.

Chez l'agence de voyages Kartago Tours, se manifeste un intérêt accru pour la très populaire Turquie ou l'Egypte, où il n'a pas été possible de se rendre l'année dernière. L'Egypte est très convoitée par lesSlovaques depuis de nombreuses années. Paradoxalement, l'une des destinations des plus vendues en avril a été Hawaï, bien que les voyages normaux des Européens aux États-Unis soient toujours interdits. Les îles Hawaï ont ainsi vu augmenter leur attrait de 400% par rapport à la même période avant la pandémie (janvier-avril 2019). Alors que des offres spéciales avec des tarifs aller-retour record en baisse ne sont apparus qu'à la fin du mois, les clients ont répondu à cette offre extrêmement rapidement.

L'interdiction des vacances à l'étranger ne s'applique plus. Pendant les deux mois précédents, elle a plus encore accrue la situation déjà difficile pour toutes les agences de voyages.

L'impossibilité de fournir les services liés à l'introduction de l'interdiction de voyager pour ses loisirs à l'étranger a accentué cette déjà mauvaise situation. Au lieu de convenir d'organiser des voyages contrôlés et sécurisés avec les agences de voyages, le gouvernement a introduit cette interdiction de voyager dénuée de sens, incontrôlable et facile à contourner.

« L'aide, les solutions et surtout les conditions de voyage et de retour de l'étranger vers la République slovaque arrivent lentement et avec l'approche de la grande saison de manière très tardive.La publication d'une liste de pays à moindre risque et les conditions de retour en République slovaque sont l'alpha et l'oméga de la vente de voyages. En raison de l'attente constante de la publication de cette information importante, nous sommes contraints de reporter le début de la saison estivale, et il est déjà tard », explique Alica Šipošová, responsable marketing de l'agence de voyages Kartago Tours.

Les agences de voyages, ainsi que les opérateurs hôteliers, s'accordent clairement à dire que l'aide au tourisme est très insuffisante et lente au niveau de la Slovaquie. Consécutivement, de nombreuses entreprises de voyages ont déjà dû fermer.

Tatiana Minarovičová Foto: TASR