Pečie celé Slovensko
Pečie celé Slovensko

Les pharmacies en Slovaquie se portent bien

Les pharmacies en Slovaquie se portent bien

Les pharmacies slovaques ont littéralement vécu un boom durant la pandémie. Leurs ventes ont augmenté, de nouveaux clients sont venus vers elles et des produits qui restaient auparavant dans les rayons couverts de poussière sont presque toujours vite épuisés. Les consommateurs ont dû passer commande de produits non disponibles sur le champ dans les officines plus fortement sur les boutiques en ligne - d'où une augmentation parallèle des ventes observée chez les pharmacies en ligne.

Les pharmaciens attribuent à la pandémie un regain d'intérêt pour les médicaments et les vitamines. La plupart des clients ont acheté des compléments nutritionnels immunitaires, des médicaments à base de paracétamol ou des vitamines susceptibles de les aider à se protéger de la COVID 19 et la traiter. Les pharmaciens soulignent que leurs clients font des achats de précaution qu'ils stockent anticipant leur indisponibilité possible sur le marché ultérieurement ou que les temps difficiles ne leur permettront plus de disposer des moyens pour se les procurer.

Un autre changement intéressant de comportement d'achat observé a été que le consommateur fréquentait plus souvent les pharmacies des centres commerciaux au détriment des officines établies au sein d'établissement médicaux telles les cliniques. Et cette tendance se poursuit à ce jour, face à laquelle les pharmaciens ont dû réagir et s'adapter. La pandémie a également favorisé le développement des achats en ligne chez des personnes qui auparavant n'y recourraient pas et ont appris à le faire.

Actuellement, jusqu'à 93 % des ordonnancesprescrites par les médecinss'opèrent par voie électronique. Dans le même temps, se manifeste qu'avant la pandémie, ce pourcentage était nettement moindre. Les prescriptions électroniques mises à disposition des pharmaciens en Slovaquie sont en place depuis 2018. Le patient peut alors les retirer auprès de l'officine de son choix. Cet important développement ressort également des chiffres communiqués par le Centre national d'information sur la santé. Ils témoignent qu'en mars de cette année ont été prescrites plus de 5 millions 800 mille e-ordonnances et au mois de septembre près de 5 millions 700 mille.

Les pharmaciens affirment également avoir constaté une croissance concernant l'appréciation de leur profession et services aux yeux du public. Il s'est trouvé que la pharmacie était le seul endroit qui est resté constamment accessible aux patients, aux clients, même pendant le confinement le plus sévère. Le patient a pu venir demander conseil, et sur la base d'une motivation qui n'était pas toujours en relation avec la covid 19, car les problèmes de santé des patients n'ont pas cessé à cause de la pandémie.

Tatiana Minarovičová Foto: TASR

Živé vysielanie ??:??

Práve vysielame