Seriál Priznanie
Seriál Priznanie

La Slovaquie risque de lourdes amendes

La Slovaquie risque de lourdes amendes

Comme en a informé le ministère slovaque de l’Environnement, la Commission européenne a publié une nouvelle communication formelle à l’encontre de la Slovaquie, la considérant en situation d’infraction. Cette fois-ci, il s'agit du domaine de l'économie circulaire. Le problème le plus grave reproché est que plus de la moitié des déchets municipaux produits continuent toujours d’être déposés en décharges. La Slovaquie fait à nouveau face à de lourdes amendes.
En avril 2017, la Commission européenne a engagé une procédure pour mauvaise application de la directive sur la mise en décharge. Dans le dernier cas, elle attire l'attention sur les lacunes constatées par ses agents dans toutes les localités visitées, soit 111 décharges en Slovaquie. Le Ministère se déclare conscient de la gravité de cette procédure et souligne qu'il a pris les mesures nécessaires depuis un an et demi. Il veille à ce que le soutien au tri et au recyclage des déchets et une réduction significative de la mise en décharge constituent une priorité pour lui.
« Nous faisons de notre mieux pour protéger la population, c'est pourquoi nous prenons des mesures pour nous assurer que chaque décharge répond à toutes les exigences de la législation en vigueur et nous soutenons le tri, le recyclage et réduisons autant que possible la mise en décharge », a déclaré le ministre de l'Environnement Ján Budaj.
Selon lui, le ministère se concentrera principalement sur le renforcement du tri des déchets directement à la source de leur génération, notamment dans les villes et les communes. Il rappelle qu'une mauvaise gestion des déchets peut avoir des conséquences dévastatrices pour la santé humaine et que les substances dangereuses issues des déchets peuvent contaminer l'eau potable et le sol. Il attire l’attention également sur le fait d’avoir récemment procédé à plusieurs modifications législatives et à des actions visant à lutter contre la mise en décharge et à améliorer le recyclage.
Il s'agit, par exemple, de l'introduction de la collecte séparée des déchets de cuisine biodégradables depuis janvier 2021, car les déchets biodégradables représentent en moyenne 40 à 45 % des déchets municipaux mixtes, ou l'introduction d'emballages jetables pour boissons (PET, aluminium) à partir du 1er janvier 2022. Des initiatives visent également à favoriser le tri des déchets, à interdire la mise en décharge des déchets alimentaires en provenance du commerce de gros, de détail et de distribution, ou à apporter des contributions aux collectivités locales.

Tatiana Minarovičová, Foto: TASR

Živé vysielanie ??:??

Práve vysielame