Športová televízia
Športová televízia

Déclaration présidentielle : Nous perdons la bataille contre le COVID

Déclaration présidentielle :  Nous perdons la bataille contre le COVID

Mise en place du confinement généralisé - c’est l’appel qu’a lancé la Présidente de la République Zuzana Čaputová. Elle a exprimé cet appel à l’urgence avec insistance et émotion marquée dans la voix face à la rapide et importante nouvelle propagation de la maladie au terme de sa visite à l’Hôpital universitaire à Bratislava. « Nous perdons. Nous perdons la lutte contre le COVID. Et cela plus particulièrement dans le sens que nous sommes le plus mauvais pays du monde quant au nombre de personnes dépistées contaminées par million d’habitants. Je ne sais pas ce qu’il faut montrer et faire entendre aux autorités décisionnelles dupays pour leur faire changer d’attitude, avoir une approche des réalités objectives du terrain. Que faut-il voir de plus que des hôpitaux bondés, que voir de plus que des patients qui meurent sous ventilation pulmonaire. La majorité d’entre eux ne rentrera plus à la maison, » a souligné la Présidente.

Même si Zuzana Čaputová admet que ce n’est pas fair-play, en ce moment les restrictions sanitaires devraient être en application et valables pour tous, selon elle. Elle a déclaré : « Pour moi la situation est absolument alarmant... Ce dont nous avons besoin est de cesser de rependre des mensonges sur le COVID, cesser de bafouiller et commencer à écouter les spécialistes. Les experts s’expriment sans ambiguïté, la cellule de crise formule des recommandations claires qu’il est nécessaire de réduire la mobilité, qu’il nous faut entrer dans une période de confinement généralisé. » Elle a reconnu que c’était là une mesure impopulaire, mais « absolument indispensable et inévitable ».

Et d’ajouter : « Malheureusement, c’est une mesure qui doit toucher tout le monde, que ce soit les personnes vaccinées ou non, responsables ou non. Nous sommes dans une situation si mauvaise et grave qu’une telle mesure recommandée et plus même réclamée par les spécialistes doit s’imposer à tous. Et oui, il faut dire également que ce n’est pas fair-play vis à vis des personnes qui se sont comportés de manière responsable, ont respecté les mesures, et se sont fait vacciner. »

Zuzana Čaputová a vivement condamné les attaques lancées contre le personnel sanitaire qui au prix d’immenses efforts et une grande abnégation fait face aux menaces et à la haine. « Je ressens l’impression de vivre dans un pays que je ne comprends pas. »

dennik n

Zuzana Borovská Foto: TASR

Živé vysielanie ??:??

Práve vysielame