Tour de France 2022
Tour de France 2022

Revendications et manifestation du corps enseignant

Revendications et manifestation du corps enseignant

Ce mercredi 15 juin, un rassemblement a eu lieu devant le Parlement de Bratislava, auquel ont participé des milliers d'enseignants, de scientifiques, de chercheurs et d'autres travailleurs du système éducatif de toute la Slovaquie, afin de protester contre leurs conditions de travail.

La raison de ce rassemblement est une lutte de plus de deux ans contre la pandémie et des exigences accrues pour garantir un processus éducatif de qualité et sûr. De plus, le corps enseignant est maintenant confronté à de nouveaux défis supplémentaires causés par la guerre en Ukraine. Ils soulignent l'augmentation des prix de l'énergie et la hausse du coût des aliments, expliquant que le niveau de vie de la population slovaque est en baisse et que tous les établissements sont menacés d'effondrement financier.

Les dirigeant des syndicats scolaires demandent donc une augmentation de 10% des salaires des enseignants à partir de juillet, et ont remis leurs revendications au président du Parlement, Boris Kollar, qui a promis d'ouvrir ce sujet lors de la session du Conseil de coalition. Pavel Ondek et le syndicat ont ajouté: "Si nous n'atteignons pas nos objectifs maintenant, il est possible que nous organisions de nouvelles grèves en septembre (…).”

Le Premier ministre Eduard Heger a déclaré qu'ils avaient effectivement besoin de ressources supplémentaires pour pouvoir aider les enseignants, mais qu'un montant de près de 900 millions d'euros du plan de relance ait déjà été réservé à l’éducation est aussi une preuve évidente que le gouvernement prend l'éducation vraiment au sérieux.

De ce fait, un projet de loi a été déposé ce mercredi à la Chambre et le président du parti, Peter Pellegrini, a fait remarquer que de plus en plus de Slovaques devenaient les otages du ministre des Finances Igor Matovič, lequel propose une augmentation de 10% des salaires des employés de l'éducation par le biais d'augmentations d'impôts. Ce à quoi, la coalition SaS a opposé son veto à cette proposition car selon le ministre de l'Éducation Branislav Groehling : “ces fonds peuvent être assurés par le recouvrement intégral des impôts courants.”

Pour calmer les esprits, une augmentation de 3% des salaires du corps enseignant à partir du 1er juillet est couverte financièrement, a déclaré le ministre de l'Éducation. Selon lui, une autre augmentation est en cours de négociation.

Marie-Ondine Vidal Foto: TASR

Živé vysielanie ??:??

Práve vysielame