MS vo futbale 2022
MS vo futbale 2022

Protection de Schengen : l’affaire de tous

Protection de Schengen : l’affaire de tous

La Slovaquie remplit ses obligations à la frontière extérieure de Schengen avec l'Ukraine et il est nécessaire que tous les pays prennent leurs responsabilités de la même manière. Dans le même temps, il est du devoir de chaque État qui n'a pas de frontière extérieure Schengen de contribuer à l’effort commun de gestion de la pression migratoire.

C'est ce qu'a déclaré le ministre de l'Intérieur de la République slovaque. Roman Mikulec participait à la conférence ministérielle du Forum de Salzbourg à Bucarest mardi et mercredi. Le ministre Mikulec considère cette plate-forme importante pour gérer les défis migratoires avec les pays des Balkans occidentaux et la Moldavie.

« La coopération mutuelle des États est beaucoup plus importante que lorsque chaque État l'aborde seul à sa manière. La République slovaque répète que nous devons gérer la migration illégale en protégeant les frontières extérieures de Schengen. » Roman Mikulec, ministre de l'Intérieur

Comme il l'a rappelé, la République slovaque a déjà envoyé 40 policiers à la frontière serbo-hongroise. La Slovaquie continuera à contribuer à la protection de la frontière extérieure de Schengen. En tant que pays présidant le forum, la République slovaque soutiendra le dialogue avec les pays des Balkans occidentaux, par exemple, sur le thème de l'harmonisation de la politique des visas avec l'Union européenne. Lors du Forum de Salzbourg à Bucarest, la situation en Ukraine et l'aide de chaque État prodiguée à ses citoyens en relation avec l'invasion russe ont également été discutées.

« En ce moment, il y a des centaines de milliers d'Ukrainiens intégrés dans les entreprises de nos pays. La Slovaquie elle-même apporte une aide intensive depuis le 24 février, nous avons également élaboré un plan d'urgence approuvé par le gouvernement élaboré par l'Intérieur pour la prochaine période. » Roman Mikulec

Le Forum de Salzbourg a été créé en 2001, avec une présidence tournante tous les six mois entre neuf pays : Bulgarie, République tchèque, Croatie, Hongrie, Pologne, Autriche, Roumanie, Slovaquie et Slovénie. La République slovaque succède à la Roumanie à la présidence le 1er janvier 2023.

Tasr

Jacques Hoflack Foto: TASR

Živé vysielanie ??:??

Práve vysielame