MS vo futbale 2022
MS vo futbale 2022

La santé au bord du gouffre

La santé au bord du gouffre

Le secteur de la Santé n'est qu'à un pas de l'effondrement ! Les hôpitaux de toute la Slovaquie ne sont qu'à deux semaines de l'exode massif de plus de 2000 médecins. Ils ont présenté leurs demandes au gouvernement, pour lequel le ministère de la Santé a préparé un mémorandum afin d’y répondre. Cependant, selon le chef des syndicats des médecins, le document ne contient que de vagues promesses.

Puisqu'aucun compromis entre les ministres et les médecins n'a pas été trouvé même après plusieurs mois, les syndicats ont annoncé une manifestation pour avertir le gouvernement d'utiliser le temps restant pour un accord. « L'objectif des huit exigences des médecins est d'assurer des soins de santé fonctionnels.Sans un système de santé fonctionnel, la Slovaquie ne sera pas un pays sûr où vivre », ont-ils ajouté. Ils critiquent depuis longtemps l'inaction du gouvernement. Comme ils l'ont dit, ils ne font que jouer avec la vie et la santé des citoyens slovaques alors que les patients risquent déjà leur vie actuellement.

Les syndicats de médecins ont fait une concession sur les salaires au cours du week-end. Ils ont rappelé au gouvernement qu'il ne s'agissait pas seulement de salaires, et ils exigent également la réalisation de sept autres revendications. Celles-ci concernent le financement équitable des hôpitaux, la réforme des études de médecine ou encore l'augmentation du nombre de médecins, d'infirmiers et autres personnels médicaux.

Si des milliers de médecins démissionnent et que le système de santé est perturbé, le mouvement Sme rodina / Nous sommes une famille / quittera le gouvernement. C'est ce qu'a annoncé le chef du mouvement et président du Parlement, Boris Kollár, dans un débat télévisé, hier, dimanche. Selon Boris Kollar, il y a souvent une mauvaise gestion dans les hôpitaux, où des "amis" sont nommés directeurs. Mais il voit un problème plus profond dans le fait que les procédures les plus difficiles se déroulent dans les hôpitaux publics, où il y a des problèmes financiers. Il a également souligné que les problèmes dans le secteur de la santé sont à long terme et que chaque parti au pouvoir en est responsable.

Le gouvernement a voulu montrer qu'il tenait à l'accord avec les médecins et a tenté d'organiser la réunion à la hâte. Le Premier ministre Eduard Heger a invité des représentants du syndicat des médecins à une réunion samedi ou dimanche. Cependant, les syndicalistes ont rejeté son offre et confirmé la date initialement convenue. Aujourd’hui, lundi, donc, les représentants du gouvernement négocieront avec les médecins puis la cellule centrale de crise se réunira. Son sujet principal sera la coordination des hôpitaux et le transfert imminent des patients au cas où l'État ne trouverait pas d'accord avec les 2 100 médecins de 31 hôpitaux pendant les périodes de préavis.

Tatiana Minarovičová Foto: TASR

Živé vysielanie ??:??

Práve vysielame